Back

À l’occasion de la Journée européenne de commémoration de l’Holocauste des Roms (2 août), le Congrès du Conseil de l’Europe invite les maires de toute l’Europe à signer la Déclaration contre l'antitsiganisme

Strasbourg, France 2 août 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Copyright: Robert Gabris

Copyright: Robert Gabris

« Nous devons nous souvenir des horreurs d’une grande brutalité que les Roms et les Gens du voyage ont subies pendant le règne nazi », a déclaré John Warmisham, porte-parole du Congrès pour les questions relatives aux Roms et aux Gens du voyage. « Plus particulièrement aujourd’hui, alors que les agressions contre les Roms sont à nouveau en recrudescence, nous ne pouvons fermer les yeux sur ce qui s’est passé il y a 74 ans. »

Dans la nuit du 2 août 1944, plusieurs milliers de Sintis et de Roms ont été tués dans le « Zigeunerlager » (camp tsigane) du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Au moins 500 000 Roms, Sintis et Gens du voyage auraient été éliminés dans toute l’Europe sous le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale II.

« L’antitsiganisme, qui faisait partie de l’idéologie nazie, a conduit à la persécution de centaines de milliers de Roms. Malheureusement, l’antitsiganisme n’a toujours pas disparu aujourd’hui », a déclaré John Warmisham. « Le 23 juin, David Popp, un Rom ukrainien, a été tué lors d’une attaque menée contre des Roms dans la banlieue de Lviv. Il avait à peine 24 ans ».

La journée de commémoration est l’occasion de se souvenir de ceux qui ont été tués autrefois en raison de l’antitsiganisme, mais aussi de ne pas oublier ceux qui sont persécutés, voire victimes de meurtres aujourd’hui.

J’invite donc les maires et les représentants régionaux à signer la Déclaration contre l’antitsiganisme pour montrer qu’ils sont solidaires des victimes de la persécution des Roms à travers le temps », a poursuivi John Warmisham. « En signant la déclaration, vous montrerez que vous êtes prêts à lutter contre l’antitsiganisme dans votre municipalité. »

À ce jour, 104 municipalités et régions de 33 pays ont signé la Déclaration contre l’antitsiganisme. M. Andrii Sadovyi, maire de la ville de Lviv, où a eu lieu le décès tragique de David Popp, a signé la Déclaration contre l’antitsiganisme le 16 juillet 2018.

 


follow us follow us