Rechercher une news

Instruments to engage citizens: towards improvement of Georgia’s local governance system  [19/06/2017]

“Local authorities should be supported by a framework enabling them to effectively take heed of their citizens, analyse their ideas, and ensure that these voices are projected into decision-making” affirmed David Narmania, Head of the Delegation of Georgia to the Congress and Mayor of Tbilisi, when addressing participants of the conference on ‘Institutionalised citizen participation: an instrument for democratic governance’. The event, organised jointly between the Congress and the National Association of Local Authorities of Georgia, served as a platform for analysis of the foundation for local governance in Georgia and the effectiveness of the instutionalised mechanisms for citizen participation; contributing in turn to “the achievement of sustainable and achievable outcomes”, as put by Carlo Natale, Deputy Head of the European Union Delegation to Georgia. Exploring good practices in Georgia and Europe, representatives of the central and local authorities, civil society, experts and Congress members, shared their opinions on amendments to the ‘Code of Local Self-Government’. The exchanges held will contribute to the production of “tangible results for citizens”, stated by Irakli Matkava, First Deputy Minister of Regional Development and Infrastructure, and to the discussions on the development of a new decentralisation strategy. 

More information  

<font color='#55563B' size='2'>Outils de mobilisation citoyenne : vers une amélioration du système de gouvernance locale en Géorgie</font>

Outils de mobilisation citoyenne : vers une amélioration du système de gouvernance locale en Géorgie  [19/06/2017]

« Les collectivités locales devraient s’appuyer sur un cadre qui leur permette d’être attentifs à leurs citoyens, d’analyser leurs idées et de veiller à ce que leur voix soit prise en compte dans les décisions », a déclaré David Narmania, chef de la délégation géorgienne auprès du Congrès et maire de Tbilissi, lors de son allocution devant les participants à la conférence « Institutionnalisation de la participation citoyenne : un instrument au service de la gouvernance démocratique ». Cet événement, organisé conjointement par le Congrès et l’Association nationale des collectivités locales de la Géorgie, a servi de plate-forme pour analyser la mise en place de la gouvernance locale en Géorgie et l’efficacité des mécanismes institutionnalisés de participation citoyenne qui facilitent l’« obtention de résultats durables et réalistes », comme l’a déclaré Carlo Natale, chef adjoint de la délégation de l’Union européenne auprès de la Géorgie. Examinant les bonnes pratiques en Géorgie et en Europe, des représentants des autorités centrales et locales et de la société civile, des experts et des membres du Congrès ont partagé leurs points de vue sur les modifications du « Code de l’autonomie locale ». Ces discussions se traduiront par des « résultats tangibles pour les citoyens », a estimé Irakli Matkava, premier vice-ministre du Développement régional et des Infrastructures, et nourriront le débat sur l’élaboration d’une nouvelle stratégie de décentralisation. 

Plus d'informations