Rechercher une news

Andreas Kiefer: 'Jean-Claude Frécon drew all his energy for his work at national and European level from his involvement at local level'  [16/12/2016]

Speaking on behalf of Congress President Gudrun Mosler-Törnström, at the funeral of Jean-Claude Frécon which took place on 13 December in the Church of Pouilly-Les-Feurs, Andreas Kiefer, Secretary General of the Congress, said 'I last saw Jean-Claude Frécon in Strasbourg on 2 December. He was just leaving the meeting of the Congress Bureau and was running to get to the meeting of the Municipal Council in Pouilly les Feurs. Jean-Claude's engagement in both local and European affairs is summed up in this departure from one of the capitals of Europe to the village de Pouilly where he had his roots. This active European, who remained firmly anchored in rural France, always had two balls in the air, and spent his whole life juggling between his European, national and local commitments. I believe I can claim that Jean-Claude drew all his energy for his work at national and European level from his involvement at local level. His passing is a great loss for all of us who knew him not only as a kind and warm-hearted colleague but also as a faithful and enthusiastic friend.' Andreas Kiefer was accompanied by Jean-Philippe Bozouls, Director of the Congress, and Sabine Zimmer, Head of Private Office. 

Statement  

<font color='#55563B' size='2'>Andreas Kiefer : « C’est au niveau local que Jean-Claude Frécon a puisé toute l’énergie de son engagement national et européen »</font>

Andreas Kiefer : « C’est au niveau local que Jean-Claude Frécon a puisé toute l’énergie de son engagement national et européen »  [16/12/2016]

S’exprimant au nom de la présidente du Congrès Gudrun Mosler-Törnström, lors des obsèques de Jean-Claude Frécon en l'Eglise de Pouilly-Les-Feurs, le 13 décembre 2016, Andreas Kiefer, Secrétaire Général du Congrès, a déclaré : « J’ai vu Jean-Claude Frécon pour la dernière fois à Strasbourg le 2 décembre 2016. Il quittait la réunion du Bureau du Congrès en courant pour se rendre au Conseil municipal de Pouilly les Feurs. Tout l’engagement de Jean-Claude est résumé dans ce départ d’une des capitales de l’Europe au village de Pouilly où étaient ses racines. C’était le perpétuel grand écart de ce militant européen resté profondément ancré dans la terre de France. C’était le sens de sa vie, oscillant sans cesse entre l’engagement européen, national et local, et je crois pouvoir dire que c’est dans le local que Jean-Claude a puisé toute l’énergie de son engagement national et européen. Son départ est une grande perte pour nous tous, qui le connaissions non seulement comme un collègue chaleureux mais aussi comme un ami fidèle et enthousiaste. » Andreas Kiefer était accompagné de Jean-Philippe Bozouls, Directeur du Congrès, et de Sabine Zimmer, Chef de Cabinet. 

Déclaration