Neukölln est un des plus grands faubourgs de Berlin et une des régions les plus pauvres en Allemagne avec une infrastructure sociale très faible. Ces conditions générales difficiles ont un impact très fort sur la citoyenneté à Neukölln. Concernant l’intégration culturelle, les marqueurs pour les résultats de l’intégration culturelle sont  « durs » et se heurte constamment aux problèmes sociaux, éducatifs,  économiques et d’intégration. La politique de gestion du voisinage à Neukölln  a été le fil conducteur pour augmenter la participation démocratique dans la prise de décision et la régénération des zones urbaines désavantagées.

Ce succès vient de la mise en place en 2006/2007 de  « Conseils de quartier », maladroitement traduit par « Commissions » de voisinage ou « comités consultatifs » dans tous les quartiers de Berlin. Berlin-Neukölln a tout particulièrement bénéficié de cette initiative qui a donné une chance à sa population multiculturelle d’être impliquée dans la gestion de questions sociales et la formation de leurs propres quartiers.

Statut de la ville Statut de la ville
Diversité de la population Diversité de la population

Neukölln a une population de 320,000 habitants. Le groupe majoritaire (les Allemands) représente 58% de la population de la ville. Les non nationaux forment 22% de la population de la ville. Les citoyens d’origine étrangère forment  48% de la population . Neukölln est donc formé par l'immigration comme aucun autre quartier de Berlin. Dans certaines zones du nord du district le pourcentage des résidents  étrangers s’élève  à plus de 65 %, dans de nombreuses écoles plus de 90 %. Les plus grandes communautés sont : Turcs 12% ; Arabes 9 % ; Ex Yougoslavie 4 % ; Polonais 5 % ; Africains 2 %,  Ex URSS  2%.

Profil et activités Profil et activités

Au cours des deux dernières années des jeunes bien éduqués d’autres pays européens se sont installés dans le nord de Neukölln . Ils n’ont pas immédiatement influencé la vie sociale mais cela est apparu progressivement. Les dirigeants de Neukölln espèrent qu’ils resteront même quand ils fonderont une famille.

Le Parlement de la ville (la ville de Berlin est une des 16 villes fédérales d’Allemagne) a adopté la nouvelle loi « participation et intégration »en 2010.

Avec cette nouvelle loi, Berlin place ses institutions et politiques d'intégration sur une base solide et déclare comme objectif principal d’intégration la participation de tous et l'ouverture interculturelle de l’administration et des services sociaux.

La loi définit le rôle et le fonctionnement du Commissaire de la ville responsable de l'intégration et des Commissaires responsables de l’intégration des 12 districts de Berlin, du Conseil Consultatif de Berlin pour l'intégration et la migration et demande qu'un Comité pour l'intégration soit mis en place dans chacun des 12 « Parlements » des districts. Neukölln a mis sur pied son Comité d'intégration en 2011.

15 membres plus 4 délégués de citoyens discutent des problèmes d’intégration et donnent des conseils au Parlement de la ville de Neukölln pour optimiser les actions de l’administration.

De plus, le comité consultatif pour l’intégration fonctionne déjà depuis 2004. Les membres souhaitent prolonger la coopération fructueuse entre l’administration et les ONG pour échanger de l’information et travailler en réseaux.

Index des "Cités interculturelles" Index des "Cités interculturelles"