En 2017, le Conseil de l’Europe a lancé le laboratoire sur la politique d’intégration inclusive (Policy Lab), initiative visant à promouvoir la coopération et la coordination entre les autorités locales, régionales et nationales dans le domaine de la gestion de la diversité et de l’intégration inclusive.

Cette initiative repose sur un large éventail de normes relatives à divers aspects de l’intégration, ainsi que sur l’analyse des pratiques au niveau national, et sur une expérience de dix années passées à travailler sur les politiques d’intégration locale dans le contexte du programme des Cités interculturelles.

 

 Qu’est-ce que le Laboratoire sur la politique d’intégration inclusive ?

D’un pays d’Europe à l’autre, les compétences des autorités nationales, régionales et locales en matière de politiques d’immigration et d’intégration varient considérablement. Ce paysage institutionnel complexe illustre le caractère transversal et interdisciplinaire de l’intégration et rend particulièrement difficiles la conception et la mise en œuvre de politiques cohérentes et coordonnées entre les différents domaines d’action et niveaux de gouvernement. Le Laboratoire sur la politique d’intégration inclusive (Policy Lab) tente de pallier l’absence de gouvernance multi-niveaux dans des domaines de compétence partagés par les différents échelons de gouvernement en mettant en place une plate-forme visant à favoriser un dialogue argumenté et permanent entre les décideurs locaux, régionaux et nationaux sur l’intégration des migrants et des réfugiés.

Le Policy Lab vise à assurer la cohérence et la complémentarité des politiques et à permettre le transfert de l’innovation et des bonnes pratiques de l’échelon local aux niveaux régional et national. Il pourrait également encourager les autorités nationales et/ou (s’il y a lieu) régionales, à adopter une approche interculturelle des politiques d’intégration des réfugiés et des migrants comme moyen de construire des sociétés plus solidaires.

 

 Pourquoi un Policy Lab ?

De solides arguments militent en faveur d’une orientation vers des politiques nationales, régionales et locales plus inclusives. Ceci supposerait nécessairement de se conformer aux obligations incombant aux États au titre de divers instruments juridiques internationaux (comme par exemple la Convention européenne des droits de l’homme et la Charte sociale européenne), mais également de veiller à l’édification de sociétés plus pacifiques, prospères, dynamiques et sûres.

Néanmoins, l’intégration inclusive requiert d’une part un cadre garantissant l’égalité des droits, des responsabilités et des opportunités pour tous et, d’autre part, des politiques visant à promouvoir l’interaction interculturelle, la compréhension et la participation sur le terrain. La réalisation de la première de ces deux conditions incombe aux autorités nationales, la seconde aux villes. Aussi, pour que l’intégration inclusive réussisse, les deux niveaux de gouvernance doivent coopérer plus efficacement qu’ils ne le font à l’heure actuelle. Le Policy Lab vise à assurer la cohérence et la complémentarité des politiques et à permettre le transfert de l’innovation et des bonnes pratiques de l’échelon local aux niveaux régional et national et vice-versa.

Médias sociaux Médias sociaux