La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Mères du quartier

Des mères immigrées facilitent l’intégration d’autres mères immigrées

Le projet des mères de quartier (Stadtteilmütter) concernent les zones à forte proportion d’enfants et de jeunes issus des groupes de population les plus défavorisés. Les parents – en particulier immigrés – rencontrent parfois de graves difficultés dans leur rôle d’éducateurs, notamment le temps qu’ils s’adaptent à un système qu’ils ne connaissent pas. La confiance dans les organismes publics est extrêmement difficile à développer, surtout dans le cas des familles venant de pays dépourvus de structures comparables à celles de l’Allemagne.

Berlin déploie l’instrument « Quartiersmanagement » (gestion du quartier) pour faire face aux multiples problèmes inhérents aux quartiers en mal de développement. Les enfants et les jeunes appartenant aux groupes de population les plus défavorisés sont représentés dans les 33 zones couvertes par le projet. Objectif : introduire des mesures permettant d’offrir des chances égales à tous les enfants.

Grâce au soutien apporté par l’arrondissement, le projet pilote bénéficie d’une synergie des efforts via le réseautage et la communication avec le public. Les femmes et les mères immigrées reçoivent une brève formation leur permettant de s’adresser directement à des familles de leur propre communauté sur une variété de sujets (immigration, langue, travail, santé, législation, garde d’enfants et éducation). Cette démarche permet de toucher les groupes de population tenus à l’écart des services éducatifs et sociaux, ainsi que d’ouvrir les familles immigrées à leur voisinage. Quant aux femmes elles-mêmes, elles acquièrent des compétences leur permettant de mieux s’acquitter de leur rôle d’éducatrice. En outre, l’indemnité pour l’emploi leur donne une occasion unique de s’affirmer sur le marché du travail. Pour beaucoup de familles, l’emploi de la mère représente leur premier contact avec le marché du travail – la formation de la mère en tant que Stadtteilmutter ouvre de nouvelles perspectives d’emploi pour les enfants et les membres de la famille.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter