La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Projet « de pair à pair » d’aide aux réfugiés dépendants

Prévention de la toxicomanie chez les réfugiés
12 mois, de janvier à décembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Ce projet, qui s’adresse aux réfugiés, consiste à les former à la prévention de la toxicomanie et à l’aide aux personnes dépendantes. La formation est mise au point dans le cadre d’un dialogue interculturel et participatif avec les réfugiés aidants, et vise à leur permettre de venir en aide à ceux de leurs pairs qui sont exposés au risque de la dépendance.

Après avoir suivi la formation, les réfugiés aidants mènent des actions d’information sur site au sujet des risques associés à la consommation de drogues ; le cas échéant, ils adressent les personnes concernées au Service local de conseils en matière de drogues. Des actions d’information et des séances individuelles de conseil sont organisées dans les lieux d’hébergement des réfugiés.

Ces réfugiés aidants sont d’importants « traits d’union » avec les personnes qu’il est difficile d’atteindre par le biais du mécanisme d’aide traitant des problèmes de drogue. Ils permettent de faire en sorte que les soins de santé soient accessibles à tous. En outre, ce projet leur permet de gagner en autonomie et de renforcer leurs compétences en communication.

Ce projet est mis en œuvre par trois quartiers de Berlin, en partenariat avec les ONG IBBC et Vista. Il est financé sur le budget du Plan directeur pour l’intégration et la sécurité et évalué par l’un des partenaires du projet.

Pour en savoir plus…


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter