La Plateforme collaborative CdE-FRA-REINDH-EQUINET sur les droits sociaux et économiques a été lancée en octobre 2015 par les organisations participantes, à savoir le Conseil de l'Europe (CdE), l'Agence européenne des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA), le Réseau européen des organismes de promotion de l'égalité (EQUINET), le Réseau européen des Institutions nationales des Droits de l’Homme (REINDH).

Le principal objectif de la Plateforme sur les droits sociaux et économiques est d'aider les instances nationales à renforcer l'efficacité de la mise en œuvre des normes et à trouver des réponses aux défis que pose en Europe le respect des droits fondamentaux. Cette démarche inclut une action coordonnée au niveau des politiques régionales.

La Plateforme sur les droits sociaux et économiques constituera un lieu d’accueil des idées sur des moyens d'assurer que le Charte sociale européenne (CSE) et d'autres instruments contenant les normes relatives aux droits fondamentaux économiques et sociaux soient pris en compte lors de l’élaboration de la législation nationale et de sa mise en application. Elle mettra en valeur le rôle important des organisations nationales et internationales des droits de l’homme dans le suivi du respect des engagements souscrits par les Etats en matière des droits de l'homme.

Elle s'attachera avant tout à voir comment intensifier le recours aux instruments pertinents en matière de droits de l’homme, en particulier la Charte sociale européenne, comment faire en sorte que la procédure de réclamations collectives soit mieux acceptée et plus utilisée, et comment amener des Etats encore liés par la Charte de 1961 à ratifier la Charte révisée.

La Plateforme devrait également aider à définir le rôle des Structures nationales des droits de l’homme dans la réalisation des objectifs du « Processus de Turin » pour la Charte sociale européenne, lancé par le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe en octobre 2014 à Turin.