L’objectif de la Plateforme européenne de cohésion sociale est de renforcer la composante intergouvernementale de la stratégie du Secrétaire Général destinée à développer l’action du Conseil de l’Europe dans le domaine de la cohésion sociale, notamment par la promotion de la Charte sociale européenne et de sa procédure de réclamations collectives, dans le but de garantir un accès effectif, dans des conditions d’égalité, aux droits sociaux. Elle vise à faciliter et étayer le processus de réforme mené par le Secrétaire Général dans ce domaine, par les moyens suivants :

  • promouvoir la jouissance effective, dans des conditions d’égalité, des droits sociaux ;
  • veiller à ce que la question de la cohésion sociale soit intégrée dans les activités de tous les organes et comités pertinents de l’Organisation, en favorisant l’échange de bonnes pratiques ;
  • examiner les nouvelles tendances et les nouveaux défis.

La Plateforme européenne de cohésion sociale a été créée sous forme de comité ad-hoc en réponse à la demande de plusieurs pays membres du Conseil de l’Europe de créer une structure intergouvernementale pour mieux intégrer l’aspect social dans les activités de l’Organisation. La Plateforme est ouverte à tous les Etats membres, aux institutions et comités du Conseil de l’Europe, aux institutions internationales et aux autres parties prenantes. 
 

Mandat spécifique

La Plateforme européenne de cohésion sociale (PECS) a un mandat renouvelé de deux ans, du 1er Janvier 2018 au 31 Décembre 2019 et est chargée de :

- assurer l’intégration de la question de la cohésion sociale dans toutes les activités du Conseil de l’Europe en affinant le concept, en participant à l’évaluation de la contribution apportée par les activités menées dans les différents secteurs à la réalisation de la cohésion sociale et en s’attachant à promouvoir des actions spécifiques en faveur de la cohésion sociale. Une attention particulière sera portée à faire en sorte que chacun puisse concrètement jouir de ses droits sociaux, tels que garantis par la Charte sociale européenne et d’autres instruments pertinents, sans discrimination, en tenant compte des conclusions des organes de suivi pertinents ;

- encourager l’échange de bonnes pratiques et les approches innovantes en matière de cohésion sociale entre les États membres, mais aussi avec les organisations internationales concernées et d’autres acteurs ;

- promouvoir le dialogue avec l'Union européenne, l'Organisation des Nations Unies et les autres organisations internationales, en vue d'identifier les possibilités de coopération dans le domaine de la cohésion sociale;

- examiner les nouvelles tendances et les nouveaux défis liés à la cohésion sociale dans des domaines spécifiques, tels :

  • la protection et l’intégration des migrants et des réfugiés;
  • l'impact de la crise économique sur la protection sociale et la santé, en particulier la lutte contre la pauvreté et l'exclusion;
  • l’accès des groupes vulnérables et des jeunes aux droits sociaux;
  • le respect de la dignité humaine et la lutte contre la discrimination.

La Plateforme intègre la perspective d’égalité de genre dans ses travaux et conseille, le cas échéant, le Comité des Ministres et le Secrétaire Général sur toute action appropriée à mener.

Lien vers le mandat

Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web

   Documents

   Newsletter

   Calendrier

   Contact