Le sujet de cette année : La participation des enfants

Les enfants sont trop souvent écartés des questions qui les concernent. Ils devraient disposer des moyens, de l'espace, des opportunités et du soutien nécessaires pour participer à la conception et à la mise en œuvre des mesures, des politiques, des programmes ou d’autres initiatives visant à prévenir et à combattre l’exploitation et les abus sexuels. L'édition 2019 de la Journée européenne est donc centrée sur « Donner aux enfants le pouvoir de mettre fin aux violences sexuelles ».

2019 marquant également le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, le Conseil de l'Europe encourage l'organisation de tout type d'activité mettant en avant les enfants, leurs idées et leurs propositions. Toutes les initiatives stimulant les projets dirigés par des enfants, la participation des enfants et les interactions entre enfants sont les bienvenues, ainsi que celles entre enfants et décideurs, éducateurs, parents et professionnels de la protection de l'enfance.

Matériaux Matériaux

Nos outils

Le Conseil de l’Europe met à la disposition de ses partenaires la série d’outils suivants afin de les aider dans leurs activités :

Ces outils existent en différentes versions linguistiques. Les partenaires sont invités à les adapter dans leur langue nationale après nous avoir contactés.


Nos plaquettes

Journée Européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels Donner aux enfants le pouvoir de mettre fin aux violences sexuelles

 


Nos outils de communication

Visuels / Bannière / En-tête / Panneaux


activités autour de la journée européenne activités autour de la journée européenne

Etats membres

Déclaration conjointe délivrée par 5 Etats membres (Andorre, Belgique, Luxembourg, Monaco et Slovénie) et soutenue par 38 autres.

 

 

 


 ALBANIE

Qendra për Mbrojtjen e të Drejtave të Fëmijëve në Shqipëri (Child Rights Centre Albania - Centre des droits de l'enfant Albanie - CRCA) - ECPAT Albanie

Le Centre des droits de l'enfant Albanie (CRCA) - ECPAT Albanie a fait la promotion de la Journée européenne sur son site internet et a sensibilisé ceux qui le suivent aux activités menées à cette occasion.

 

Le 2ème sommet des filles en Albanie, intitulé « Girls4change : une réalité ambitieuse – Projeter l'avenir ! », se tient sous les auspices de la Commission parlementaire pour l'égalité des genres le 18 novembre et est accueilli par la municipalité de Tirana et son conseil municipal. Cet événement est organisé par le Caucus des droits des femmes du Parlement albanais, le Réseau national albanais de la jeunesse (ANYN), le CRCA / ECPAT Albanie, le Centre national de ressources pour la jeunesse albanais (YRCA), le Centre de la politique de l'enfance et de la jeunesse et la Coalition albanaise pour l'éducation, et animé par l’Alliance des conseillers pour la jeunesse de Tirana. Une résolution sur la protection des filles contre la violence sexuelle est promue en vue de son approbation par le Parlement.


 ALLEMAGNE

ECPAT Allemagne et Die Kinderschutzzentren

ECPAT Allemagne et Die Kinderschutzzentren ont lancé une nouvelle vidéo sur le sujet de la violence sexualisée dans les structures de violence organisées et rituelles. La vidéo a pour but de sensibiliser et de fournir une expertise sur ce sujet, qui est trop souvent encore tabou. La vidéo fait suite à une publication (en anglais seulement) d'avril 2018 sur le même sujet et contenant des recommandations à l'intention des décideurs et de la société.

 

Commissaire aux questions relatives aux abus sexuel à l’encontre d’enfants

Johannes-Wilhelm Rörig, Commissaire indépendant pour les questions relatives aux abus sexuel à l’encontre d’enfants (UBSKM), a publié un communiqué de presse dans lequel il souligne notamment l’importance de la prévention parentale, afin que les adultes prennent la voix des enfants au sérieux et construisent une relation de confiance avec eux. Rappelant la situation des violences sexuelles sur enfants en Allemagne, il a réitéré sa demande que la politique et la société investissent de façon importante dans la prévention.


 AZERBAÏDJAN

Plusieurs activités sont menées à l'occasion de la Journée européenne :

  • Le Comité d’État sur la famille, la femme et l’enfance a organisé des séminaires à l’intention des parents et des spécialistes travaillant avec des enfants, ainsi que des pouvoirs exécutifs locaux et des municipalités, dans les villes d’Ucar, Qaradag et Shirvan les 18 et 19 novembre. Les centres de soutien pour la famille et les enfants ont également organisé des séminaires et des formations de mobilisation de la communauté pour les parents et les enfants du 11 au 19 novembre dans 11 régions (Shuvelan-Baku, Goygol, Aghdam, Ismayilli, Qabala, Zagatala, Zardab, Goranboy, Hajiqabul, Saatli, Sabirabad) et ont distribué des brochures de sensibilisation. Des formations encadrées par les jeunes du Forum de l'enfant du Comité d'État ont également eu lieu les 19 et 20 novembre à Bakou et dans les régions de Qabala, Ismayilli et Goychay ;
  • Le Comité d’État et le groupe de surveillance sur la violence à l’encontre des enfants du district de Sabunchy ont organisé le 18 novembre une formation entre pairs sur la Convention de Lanzarote et la violence sexuelle à l’encontre des enfants à l’intention des membres des groupes de surveillance de la violence à l’encontre des enfants ;
  • Les centres de soutien pour la famille et les enfants du Comité dans les régions ont adapté le matériel du Conseil de l'Europe en azéri (affiches, dépliants, brochures et la vidéo « Kiko et la main ») afin de les utiliser lors de formations par les pairs ;
  • La membre azerbaïdjanaise du Comité Lanzarote a été interviewée en direct à la télévision publique azerbaïdjanaise, à la radio ASAN et sur la chaîne Youtube le 18 novembre, à propos de la violence à l'égard des enfants et de la convention de Lanzarote.

 http://scfwca.gov.az/post/1781/18noyabr-usaqlarin-cinsi-zorakiliqdan-mudafie-gunudur

 http://scfwca.gov.az/post/1784/usaqve-ailelere-destek-merkezleri-terefinden-besden-biri-adli-maariflendirici-tedbir-kecirilib

 http://scfwca.gov.az/post/1789/usaqlarinzorakiliqdan-mudafiesi-movzusunda-novbeti-telim-kecirildi

 https://www.facebook.com/531644273523759/posts/2719804224707742/?sfnsn=mo

 https://www.facebook.com/531644273523759/posts/2727310503957114/?sfnsn=mo


 BELGIQUE

ECPAT-Belgique

Le 12 novembre, ECPAT Belgique a organisé une session de formation sur la sécurité contre les abus sexuels en ligne, destinée àdes jeunes survivants de traite lorsqu’ils étaient enfants. Cet événement a eu lieu à Espéranto, le centre de soutien aux enfants victimes de traite en Belgique. L'objectif de la session était d'autonomiser ces survivants, de prévenir la re-victimisation et de les encourager à transmettre ces connaissances à leurs pairs. Le matériel créé dans le cadre du projet Make-IT-Safe et du projet ReACT (vidéos et dépliants) a été utilisé.


 CROATIE

L'association Ruka pour le soutien aux victimes de pédophilie et à leurs familles organise un débat public le 25 novembre 2019 à Zagreb dans le contexte de son projet sur l’éducation en tant que prévention de l'exploitation et des abus sexuels. A cette occasion, elle a créé un poster de sensibilisation sur la base de la Règle « On ne touche pas ici » et a diffusé la brochure « Kiko et la main » en croate. Ce projet sera proposé au Ministère de l’éducation en vue de son introduction dans le système d’éducation préscolaire et scolaire de la République de Croatie.

 Page Facebook de l'association Ruka


 ESPAGNE

Federación de Asociaciones para la Prevención del Maltrato Infantil (FAPMI-ECPAT) (Fédération d’associations pour la prévention de la maltraitance des enfants)

FAPMI-ECPAT Espagne a promu la Journée européenne (voir aussi le communiqué de presse) par le biais de plusieurs activités avec des organisations partenaires :

Séminaire sur la violence sexuelle contre les mineurs ayant une déficience intellectuelle ou développementale (Seminario sobre violencia sexuelle contre las personas menores de edad con discapacidad intelectual o del desarrollo), le 21 septembre 2019 à Vigo, organisé en collaboration avec l'Association sur les abus sexuels envers les enfants de Galice (Asociación Abuso Sexual Infantil No.Galicia - AMINO.Gal). Ce séminaire a été l'occasion de présenter le programme « Poñendo os Lentes » qui vise à diffuser massivement la Campagne « Un sur Cinq », ainsi que la règle « On ne touche pas ici », Kiko et la main et « L'école du détective », comme outils de travail sur la prévention de la violence sexuelle à l'égard des enfants. En outre, Fundacion A la Par a abordé la question de l'éducation sexuelle comme élément clé pour la prévention des abus sexuels sur les enfants handicapés mentaux.

Conférence « Violence (In)Visible. Savoir marcher vers le bon traitement des enfants et des adolescents handicapés » (Jornada: « Violencias (In) Visibles. Conocer para caminar hacia el buen trato a la infancia y adolescencia con discapacidad »), le 19 novembre 2019 à Valladolid, organisé avec l'Association des castillans léonais pour la défense des enfants et des jeunes (Asociación Castellano Leonesa para la Defensa de la Infancia y la Juventud – REA).

Journée de sensibilisation « Rendre visible l'impact de la violence dans l'enfance » (Jornada de Sensibilización : « Visibilizando el impacto de la violencia en la infancia »), le 20 novembre 2019, à Oviedo, organisée en collaboration avec l'Association asturienne pour la garde et les soins aux enfants (Asociación Asturiana para la Atención y el Cuidado de la Infancia – ASACI).

Conférence « Abus sexuels sur enfants. Outils pour sa prévention, Campagne ‘Un sur cinq’ » (El Abuso Sexual Infantil. Herramientas para prevenirlo. Campaña uno de cada cinco) le 21 novembre 2019, à Murcie, organisée par l'Association pour l'aide à l'enfance maltraitée de Murcie (Asociación Murciana de Ayuda a la Infancia Maltratada – AMAIM). L'objectif était de promouvoir la prise de conscience sociale et de doter les enfants de stratégies de prévention des abus sexuels envers les enfants.

IVe Séminaire d'État sur l'exploitation sexuelle des enfants « Mineurs en migration et traite des enfants » (IV Seminario Estatal sobre explotación sexual de la infancia y la adolescensia « Personas menores de edad en tránsito y trata de niñas y niños ») les 21 et 22 novembre 2019, à Bilbao, organisé en collaboration avec l'Association pour l'aide aux enfants maltraités (Asociación Vasca para la Ayuda a la Infancia Maltratada – AVAIM). Ce séminaire est perçu comme un point de rencontre pour les professionnels de différents domaines afin d'approfondir la connaissance de ce problème.


FRANCE

L’association Stop aux Violences Sexuelles (SVS)

L’association Stop aux Violences Sexuelles (SVS) a publié un article dans sa newsletter mensuelle (édition de septembre 2019) attirant l’attention de ses 5 000 abonnés, en France et à l’international, sur la thématique de l’édition 2019 de la Journée européenne et les incitant à y contribuer.


Mme Martine Wonner, députée de la 4ème circonscription du Bas-Rhin

Message vidéo de Madame la députée Martine Wonner (4ème circonscription du Bas-Rhin), sur les violences sexuelles faites aux enfants, à l’occasion de la journée européenne.


Lancement de la Campagne « Donnons de la voix » (Start to talk)

Mme Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, et M. Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat chargé de la Protection de l'enfance, ont lancé la Campagne du Conseil de l’Europe « Donnons de la voix » (Start to talk) le jeudi 14 novembre à Strasbourg. Cette campagne est un appel à l'action lancé par le Conseil de l’Europe aux pouvoirs publics, au mouvement sportif et à d'autres acteurs afin qu'ils prennent des mesures de prévention et de protection nécessaires pour mettre fin aux abus sexuels sur les enfants. Le but de « Donnons de la voix » est que les adultes parlent et prêtent leur voix aux enfants.

 

 GEORGIE

Conférence « Les enfants aident le gouvernement à travailler pour les enfants »
Une conférence intitulée « Les enfants aident le gouvernement à travailler pour les enfants » sur la cyberintimidation et les violences sexuelles sur enfants en Géorgie s'est tenue à l'Université européenne de Tbilissi le 15 novembre. Soixante enfants âgés de 12 à 18 ans et des représentants du Ministère de l’intérieur, du Ministère de la santé, du Bureau du défenseur des droits et du Bureau des ressources des établissements d’enseignement (Bureau chargé de la sécurité des élèves) ont assisté à l’événement. L’événement était organisé par PHR et GCRT avec l’appui du projet du Conseil de l’Europe « Répondre à l’exploitation et aux abus sexuels des enfants en Géorgie, phase I ».

Plus d’information : https://www.coe.int/en/web/tbilisi/-/children-help-government-to-work-for-children (anglais ou géorgien seulement)


Fondation pour la santé publique
La Fondation pour la santé publique a organisé le 18 novembre à Tbilissi un événement spécial impliquant des enfants dans le cadre du projet « Hear Our Voice » - combattre la violence sexuelle et l'exploitation sexuelle des enfants en ligne en Géorgie. L'objectif de l'événement était de donner aux enfants le pouvoir de prévenir, reconnaître et signaler l'exploitation et les abus sexuels des enfants en ligne et de les sensibiliser à la sécurité en ligne et hors ligne.

Plus d'information: https://www.coe.int/en/web/tbilisi/-/-hear-our-voice-combating-online-child-sexual-abuse-and-sexual-exploitation-in-georgia (anglais seulement)


 GRÈCE

Écoles

Une quarantaine d'écoles (de tous types, de la maternelle au lycée et aux écoles professionnelles, et réparties partout dans le pays) ont suivi l'appel lancé par le ministère de l'Éducation pour être actives à l'occasion de la Journée européenne. Elles ont organisé différents types d'activités de sensibilisation à l'exploitation et aux abus sexuels des enfants et à la participation d'enfants, tels que :

  • regarder des vidéos de sensibilisation (Kiko et la main ; Parle à quelqu'un de confiance ; Le secret de Nicky I et Le secret de Nicky II (L’aventure de Victor) ; Donnons de la voix ; …) ;
  • lire l'histoire de Kiko et la main ;
  • dessiner ou peindre des scènes des vidéos ou des livres ;
  • préparer du matériel informatif (affiches, bandes dessinées, slogans, dépliants, …) ;
  • discuter de la question de la violence sexuelle à l'égard des enfants (avec des adultes tels qu'un psychologue, un travailleur social, le directeur ou un policier), en particulier les « bons et les mauvais » secrets et « la Règle ‘On ne touche pas ici’ »;
  • échanger des idées et des informations sur la manière de se protéger et d'alerter sur les cas (lignes d'assistance) ;
  • envoyer des lettres aux parents ou les rencontrer à des fins de sensibilisation.

 

Les écoles ayant mené une activité sont notamment :

Lycée d'Agiasos, 3e école primaire de Neapolis d'Ait / Nia, 2e école primaire d'Anavyssos, 9e école primaire (Galatsi) d'Athènes, Ecole primaire de Chalkiades, Ecole primaire de Chrisopigi, Ecole primaire de Demenika, Ecole primaire d'Echinos, 8e école primaire de Gerakas, Ecole maternelle Agios Syllas d'Iraklio-Crète, Ecole primaire de Kalamaria, Ecole primaire de Kalandra, Ecole primaire de Kassos Dodekanesa, Ecole primaire de Kato Zevgaraki, 1ère école de Kavala, Lycée de Kopanos, Lycée de Korisos, Ecole primaire de Kozani, 3e lycée de Kozani, 3ème Lycée de Lagada, Lycée de Nikea, Larissa, 10e lycée de Larissa, 2e Lycée de Leros, Lycée de Loutro, 1er lycée de Nafpaktos, 2e école primaire d'Oreokastro, Ecole primaire de Pantanassa, 2ème lycée de Paralia, Lycée des Maisons Blanches de Paralia Distomou, Ecole primaire de Paravola, Collège « Gennio » de Patmos, 6e école primaire de Patras, 17e école primaire de Patras, 62e école primaire de Patras, Ecole primaire de Pelasgia, Lycée de Pelasgia, Lycée de Plomari, île de Lesbos, 5e école primaire de Ptolemaida (informations générales et activité), 6e Lycée de Serron, Lycée de Tegea, 3e école primaire «Kostas Virvos» de Trikala, Ecole maternelle de Varia à Mytilène sur l’île de Lesbos, 1ère école professionnelle technique de Veria, 3e Lycée de Veria, 18e école primaire de Volos, Ecole primaire de Zanneio.

 

Smile of the child

L’ONG The Smile of the child a publié un communiqué de presse pour sensibiliser à la question de la violence sexuelle à l’encontre des enfants et à ses activités (passées et futures) dans ce domaine. Appelant les victimes et leurs proches à parler, c'était également l'occasion de donner des informations sur la campagne nationale « Ça reste un secret » qui fournit 15 propositions concrètes sur la prévention et la lutte contre les abus sexuels sur enfants.

The Smile of the child a également lancé la « Campagne 302010 - Donne-moi le droit de sourire » le 20 novembre 2019 (voir le spot télévisé), qui met l'accent sur l'importance de la participation des enfants dans divers domaines thématiques concernant les droits de l'enfant, y compris les abus sexuels et l'exploitation sexuelle.


 HONGRIE

Organisation d'un concert par la Représentation permanente de la Hongrie auprès du Conseil de l'Europe, donné par quatre jeunes musiciens d'origine rom, le 13 novembre 2019, à Strasbourg. Les quatre jeunes musiciens participent au programme du Centre Snétberger pour musiciens talentueux. Le centre se concentre sur la formation et l’enseignement de 60 jeunes musiciens talentueux d’origine rom, recrutés dans des régions défavorisées de la Hongrie. Outre leur formation musicale, ils bénéficient d'un accompagnement personnalisé sur mesure et d'une assistance par des pairs. Le centre aide également les participants avec un mentorat post-programme, y compris des informations sur le développement de carrière et l'organisation de spectacles.


 ITALIE

Il Cavallo Rosa

L’association Il Cavallo Rosa organise une conférence à Milan le 24 novembre 2019 sur le rôle de l'entraîneur, les abus de pouvoir, des histoires de manipulation et des propositions pour que les situations changent, à l'occasion de la Journée européenne et dans le cadre de la Campagne « Brisons le silence » (« Start to Talk »).

 

Ministère de l’Egalité des chances et de la famille

Publication d'un appel public pour le financement de projets de prévention de la violence entre pairs, y compris la violence en ligne, de prévention et de lutte contre les abus et l'exploitation sexuels des enfants, de prévention et de protection des enfants victimes de violence dans le sport et de soutien aux parents et aux familles d’agresseurs d'enfants. Le montant total des financements disponibles s’élève à 5 millions d’euros.

 

Agevolando

L'ONG Agevolando a organisé le 18 novembre 2019 à Bologne la Conférence « À travers nos yeux ! Expériences de participation des jeunes quittant les services d’accueil en Emilie-Romagne et en Europe ». Cette conférence était l’occasion de donner des informations sur le projet « Care Leavers Network Italy », qui vise à créer et à consolider un réseau national de garçons et de filles âgés de 16 à 24 ans qui ont vécu « en dehors de la famille » (services et/ou familles d’accueil). Agevolando a également évoqué le projet « LeaveCare-LiveLife », mené en partenariat avec d'autres ONG européennes, qui vise à créer le premier réseau européen de personnes qui ont quitté les services d’accueil, en vue de préparer un ensemble de « Recommandations » à présenter au Parlement européen en février 2020.

 

Telefono Azzurro

À l’occasion de la Journée européenne, Telefono Azzurro a rappelé aux victimes et aux personnes ayant conscience d’une situation dangereuse, d’appeler le service des urgences de l’enfance au 114 ou de les contacter via le chat en ligne www.114.it. Telefono Azzurro a également rappelé des données de prévalence de violences sexuelles sur enfants de 2018. 


 LETTONIE

Inspections d’État pour la protection des droits des enfants Child Helpline 116111

La campagne « Stop au silence » a été organisée du 18 au 24 novembre 2019. Elle avait pour objectif de permettre de signaler des cas d'abus sexuels sur des enfants, de recevoir des conseils et un soutien psychologiques professionnels et d'obtenir les informations nécessaires sur les signes possibles d’abus sexuel et de suivre les étapes pour mettre fin aux abus possibles.

 

Centre letton pour un Internet plus sûr

Des documents informatifs ont été développés pour les jeunes, leurs parents et les pédagogues sur le partage de photos nues, expliquant quelles sont les conséquences, comment réagir s’il est demandé à un enfant d’envoyer des photos nues et où se présenter ou se tourner pour obtenir de l'aide. Le Centre letton pour un Internet plus sûr a également envoyé un communiqué de presse aux médias décrivant l'importance de signaler le matériel d’abus sexuels d’enfants disponible en ligne sur la hotline à l'adresse www.drossinternets.lv et a partagé des informations sur les statistiques des rapports.

 

Service d'État letton de probation

Un article a été rédigé pour soulever auprès du grand public le problème de la violence sexuelle contre les enfants et ses solutions possibles. Il a également été rappelé que des activités d'information et d'éducation de la société et des experts sont organisées tout au long de l'année.

 

ONG « CentrsDardedze »

Une présentation a eu lieu le 1er novembre 2019 sur le « programme de sécurité Džimbas » renouvelé. Il s’agit d’un programme axé sur les enfants pour réduire la victimisation des enfants. Étant donné que les abus sexuels sont le type de criminalité contre les enfants le plus courant en Lettonie et que l'environnement Internet pose de nouveaux risques pour la sécurité des enfants, « CentrsDardedze » étend son programme préventif sur la sécurité des enfants d'âge préscolaire et primaire car ils ont besoin de savoir comment reconnaître les situations dangereuses et demander de l'aide. Il est également de la responsabilité des adultes de ne pas avoir peur d'en parler. « CentrsDardedze » a également contacté les médias afin de les sensibiliser à des problèmes de prévention plus spécifiques conformément à ce sujet, d'explorer les opportunités de relayer des histoires de victimisation des victimes et d'élaborer des conseils pratiques pour les parents sur l'utilisation des plateformes de réseaux sociaux.


 LUXEMBOURG

ECPAT-Luxembourg

Organisation de la troisième édition de la « Semaine ECPAT », du 18 au 27 novembre 2019 avec les événements de sensibilisation suivants :

  • Lancement d’une bande-dessiné deAndy Genen « Envoie-moi une photo… », sur le « sexting » ;
  • Projection à des élèves du film« Disconnect » portant sur les dangers des nouvelles technologies, suivie d’un quiz éducatif au sujet des différentes formes d’exploitation sexuelle d’enfants en ligne ;
  • Projection du film d'Andrea Bescond et d’Eric Metayer, « Les Chatouilles », suivie d’un débat ;
  • Pub Quiz en anglais et luxembourgeois pour sensibiliser sur les sujets traités par ECPAT et sur les pays où ECPAT est implanté ;
  • Spectacle de magie pour les enfants sur les droits de l’enfant en collaboration avec le MENJE, avec projection d’une courte vidéo de sensibilisation pour enfants ;
  • Table ronde sur le volontourisme, pratique très répandue qui mélange le tourisme avec le volontariat, suivie d’un cocktail dînatoire.

 MALTE 

Bureau du Commissaire aux enfants

Le Bureau du Commissaire aux enfants a distribué le livre « Kiko et la main » à tous les enfants de Malte âgés de 4 ans afin de marquer la Journée européenne.

 

Ministère de la Famille, des Droits des enfants et de la Solidarité sociale

Le ministère de la Famille, des Droits des enfants et de la Solidarité sociale a organisé une conférence nationale intitulée « Journée internationale de l’enfance et Journée européenne de la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels », le 20 novembre à St Julians. L’événement s’est déroulé en présence notamment du Premier ministre, M. Joseph Muscat, du ministre de la Famille, des Droits de l’enfant et de la Solidarité sociale, M. Michael Falzon, et du Président du Comité des Parties à la Convention pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels (Comité de Lanzarote), M. George Nikolaidis. Une vidéo a été produite à cette occasion.


 REPUBLIQUE DE MOLDOVA

Centrul Naţional de Prevenire a Abuzului faţă de Copii (CNPAC) (Centre national de prévention de la maltraitance des enfants)

Les activités du CNPAC comprennent une exposition photographique itinérante (voir en roumain et en anglais) et la production d’outils médiatique, développés avec la participation d’enfants et d’un groupe de défenseurs des droits des jeunes et des victimes d'abus sexuels, afin de sensibiliser contre l'exploitation et les abus sexuels sur enfants en ligne.

 

La Strada - Moldova

La Strada - Moldova, a organisé, en partenariat avec le Bureau du Procureur pour les causes spéciales et le crime organisé, une conférence de presse visant à sensibiliser à l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet.

Sur la base des cas d'exploitation sexuelle d'enfants en ligne sur lesquels elle a porté assistance, La Strada - Moldova a publié une brochure pour les professionnels et un document d'information, reflétant les données de plus de 50 cas.

La Strada - Moldova a également organisé une formation locale thématique pour les psychologues scolaires d'un district de Moldova, sur les signes d'exploitation sexuelle des enfants en ligne et sur l’intervention, axée sur les droits des enfants. Ces initiatives se poursuivront avec une conférence d'une journée complète pour les enseignants du secondaire sur le risque de sextorsion chez les jeunes et un débriefing de sensibilisation avec la police locale concernant l'exploitation sexuelle des enfants en ligne et les interventions axées sur les enfants.


 MONTENEGRO

Les activités du Défenseur des droits de l'homme et des libertés fondamentales du Monténégro comprennent l'élaboration de matériels de sensibilisation sur la Convention de Lanzarote, ainsi que des ateliers éducatifs pour les enfants et des ateliers pour les professionnels qui travaillent avec des enfants.


POLOGNE

Le Bureau du Parlement européen en Pologne a publié un message sur Twitter à l'occasion de la Journée européenne rappelant que les abus sexuels causent des dommages excessifs à la santé mentale et physique de l'enfant pour la vie entière.


 PORTUGAL

Direction générale de la politique de la justice

La Direction générale de la politique de la justice a traduit en portugais l’affiche de la journée européenne, l’a publiée sur son site internet et l’a diffusée auprès de plusieurs institutions telles que le bureau du procureur, le ministère de l’éducation, la police et plusieurs ONG.

 

Police judiciaire

La police judiciaire a saisi l'occasion de la Journée européenne pour publier des données sur la prévalence de la violence sexuelle à l'égard des enfants.

 

Commission nationale pour la promotion des droits et la protection des enfants et des jeunes

La Commission nationale pour la promotion des droits et la protection des enfants et des jeunes (ComissãoNacional de Promoção dos Direitos e Proteção das Crianças e Jovens) (FaceBook) a organisé les activités suivantes à l'occasion de la Journée européenne :

  • Traduction en portugais du kit d’outils pour facilitateurs pour mettre en œuvre la participation des enfants à l’édition 2019 de la Journée européenne (kit de material de apoio às CPCJ) ;
  • Invitation et stimulation des 310 commissions locales de protection de l'enfance et de la jeunesse du pays à célébrer la Journée européenne et à développer des initiatives dans l'esprit du thème de 2019, Donner aux enfants le pouvoir de mettre fin aux violences sexuelles ;
  • Organisation de deux séances de travail avec des enseignants et des élèves d’une école de Lisbonne sur la base des documents du Conseil de l’Europe sur « Donner aux enfants le pouvoir de mettre fin à la violence sexuelle », afin de stimuler les projets conduits par des enfants dans le contexte scolaire, notamment sur la prévention des abus sexuels et de l’exploitation sexuelle ;
  • En partenariat avec la municipalité de Lisbonne, réédition d’une séance en direct de la pièce de théâtre « Picos e Avelã - À la découverte de la forêt du trésor », dont le scénario est basé sur un livre axé sur la nécessité de prévenir les abus sexuels dès le plus jeune âge. Environ 200 enfants âgés de 3 à 10 ans (maternelle et 1er cycle) ont assisté à cette séance. Elle a pour objectif de doter les jeunes enfants de mécanismes de défense et de leur permettre de signaler les éventuels cas de maltraitance dont ils sont victimes. À la fin de la pièce, les enfants ont eu l’occasion d’interagir avec l’un des auteurs du livre.

 

Associação Portuguesa de Crianças Desaparecidas

L’Association portugaise des enfants disparus (Associação Portuguesa de Crianças Desaparecidas) a diffusé l’explication de la Journée européenne adaptée aux enfants en portugais.

 

Comissãoes de Protecção de Crianças e Jovens (CPCJ), Ecoles

Des activités avec des enfants ont été menées par les Commissions pour la protection des enfants et des jeunes (Comissãoes de Protecção de Crianças e Jovens - CPCJ) dans plusieurs communes, telles que Alcácer do Sal, Alijó, Barrancos, Batalha, Mesão Frio, Monção, Ovar, Penalva do Castelo, Póvoa de Varzim, Vale de Cambra, Vizela et dans des écoles de Amares.

 

ONGs

La société civile a aussi été active dans la promotion de la Journée européenne, comme:

  • Associação Portuguesa de Apoio à Vítima (APAV) qui a fourni des informations sur la Journée européenne et offert son aide aux enfants et aux jeunes victims, à leurs familles et à leurs amis;
  • Associação ACEGIS Pela construção de uma sociedade mais justa, paritária e inclusive, qui a publié une information Générale sur la Journée européenne sur son site internet;
  • Jesuítas em Portugal qui a publié une déclaration soulignant l'importance de la prévention de la violence sexuelle à l'égard des enfants.

 

Ville de Lisbonne

L'Assemblée municipale de Lisbonne a approuvé, le 29 octobre 2019, la décision n° 87/04 visant à :

1 – s’associer et à soutenir les initiatives publiques à lancer lors de la Journée européenne pour la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels.

2 - informer tous les conseillers de la LMC, la Commission nationale pour la promotion des droits et de la protection des enfants et des jeunes, la Commission nationale pour la protection des enfants et des jeunes à risque et les 4 comités de protection de l'enfance et de la jeunesse de Lisbonne.


 REPUBLIQUE SLOVAQUE

Le Centre national de coordination pour la résolution des problèmes de violence à l'égard des enfants (dépendant du ministère du Travail, des Affaires sociales et de la Famille) a renouvelé sa campagne nationale « Ça me concerne » pour la deuxième année, du 18 novembre au 31 décembre 2019 – mais cette année dans l’environnement numérique. La campagne visait à sensibiliser à l'importance d'écouter la voix des enfants et comprenait une promotion via Youtube, Facebook et Instagram, se référant à la page de la campagne. Une évaluation a été menée pour mesurer l'impact de cette dernière campagne.


 ROYAUME-UNI

Programme Our Voices (Université du Bedfordshire)

Le programme Our Voices a produit une édition spéciale de son bulletin d'information pour marquer le 18 novembre. Il présente des événements à venir, de nouveaux blogs, des podcasts et des ressources explorant la participation des jeunes à la lutte contre la violence sexuelle, notamment un webinaire sur le projet Our Voices Too Youth Advocacy.


 SAINT MARIN

Plusieurs événements ont eu lieu à l’occasion de la Journée européenne :

  • La TV nationale, RTV San Marino, a diffusé la vidéo « Le lac » en italien sur 10 jours, 3 fois par jour, aux heures de pointe ;
  • Le 18 novembre un communiqué de presse conjoint du Ministère des Affaires étrangères et du Ministère de la Santé, de l'égalité des chances et des affaires sociales a été publié. Il mentionnait les activités du Conseil de l'Europe et la Convention de Lanzarote.
  • Le Service des Mineurs, en coopération avec l'Institut de Sécurité sociale, a organisé une conférence de presse pendant laquelle les données statistiques des dernières années ont été présentées et rendues publiques (pour la première fois, en mettant en évidence les chiffres relatifs à la violence sexuelle). Les activités de prévention les plus récentes ont été illustrées, notamment les laboratoires éducatifs dans les écoles.

 SERBIE

Centar za Prava Deteta (Centre pour les droits de l'enfant)

Les activités du Centre pour les droits de l'enfant ont compris une campagne médiatique avec la participation d'enfants visant à sensibiliser le public à l'exploitation et aux abus sexuels des enfants en ligne, ainsi qu'une analyse de la législation, des politiques et des cours de formation en coopération avec un groupe de travail multidisciplinaire composé de parties prenantes au niveau national.

 

Зашттника грађана (Protecteur des citoyens)

Le Protecteur des citoyens, M. Zoran Pašalić, a publié un communiqué de presse à l'occasion de la Journée européenne, appelant en particulier à une meilleure protection des enfants contre les violences sexuelles dans la loi, à un meilleur système de prévention par l'éducation sexuelle et à une meilleure lutte contre l’exploitation sexuelle et la traite des enfants.


 TURQUIE

Karadeniz İlleri Kadın Platformu Derneği - Kikap (La plate-forme des femmes des villes de la Mer Noire)

Kikap-Trabzon, en coopération avec le barreau de Trabzon et le soutien de la Province de Trabzon, a organisé une table ronde et un atelier sur les propositions de modifications de la législation lorsque les auteurs de crimes contre les enfants sont des enfants eux-mêmes


UKRAINE

Le Conseil national des ONG pour les enfants et les jeunes et le Bureau du Médiateur pour les enfants auprès du Président de l'Ukraine

Le Conseil national des ONG pour les enfants et les jeunes, en coopération avec le Bureau du Médiateur pour les enfants auprès du Président de l'Ukraine, a organisé les activités suivantes :

  • Projet d'école bénévole : des représentants des enfants des écoles des 25 régions ukrainiennes sont formés pour enseigner à leurs pairs et fournir des informations sur les abus et l'exploitation sexuels des enfants en ligne, afin qu'ils puissent organiser des formations dans leurs écoles le 18 novembre ;
  • Webinaire pour les adolescents sur la façon de mener des leçons sur les abus et l'exploitation sexuels des enfants en ligne ;
  • Invitation aux enseignants de tout le pays, avec le soutien du ministère de l'Éducation, d'organiser des leçons de quête « Selfies privés sur Internet - une plaisanterie ou un risque dangereux ? » pour les adolescents, qui sont invités à rechercher différents indices et objets dans la salle de classe pour rétablir des histoires fictives de victimes de sexting, de grooming en ligne et de sextorsion ;
  • Conférence de presse depuis le Bureau du Président en présence du Médiateur pour les enfants, du chef du service de prévention des mineurs, des représentants du Conseil national de la jeunesse et un développeur de services de contrôle parental, pour sensibiliser à la Journée européenne de la protection des enfants contre l'exploitation sexuelle et les abus sexuels.

 

Le Consortium des femmes d'Ukraine

Les activités du Consortium des femmes d'Ukraine comprennent une campagne sur les réseaux sociaux, développée avec la participation d’enfants, pour sensibiliser contre la cybercriminalité, les abus sexuels et l’exploitation sexuelle en Ukraine. D’autres activités visent à sensibiliser des responsables politiques par un sondage en ligne et une table ronde.

 

Groupe d'initiative des enfants et des jeunes

Le Groupe d'initiative des enfants et des jeunes a organisé la projection du film de David Schwimmer, « Trust », le 16 novembre 2019 à Kiev, suivie d'une discussion sur « Améliorer la sensibilisation à l'exploitation et aux abus sexuels des enfants en ligne », en présence du chanteur DaKooka. Cet événement a été organisé avec le soutien du Consortium des femmes d’Ukraine, du Conseil de l’Europe et du Fonds pour mettre fin à la violence contre les enfants, en partenariat avec le Centre éducatif de Kiev « TolerSpace » et le Centre des droits de l’homme de Zmina.

 

Le Fonds pour le bien-être de l'enfant – Ukraine

Le Fonds pour le bien-être de l'enfant – Ukraine a promu la Journée européenne sur son site internet et a organisé les activités suivantes :

  • Campagne d'information sur Facebook sur la question des abus et de l'exploitation sexuels à l’encontre des enfants et mesures de prévention ;
  • En conséquence, plus de 50 éducateurs, psychologues, parents ont transmis des informations sur leurs propres activités dédiées à la Journée ;
  • Formation de 3 jours pour des psychologues scolaires à Kiev afin de leur présenter les manuels méthodologiques pour enseigner aux enfants la règle « On ne touche pas ici » ;
  • Diffusion de matériel d'information auprès de professionnels et de parents sur le thème « Comment enseigner aux enfants les règles de comportement pour les protéger des abus sexuels » ;
  • Traduction en ukrainien du kit d’outils pour facilitateurs et du poster adapté aux enfants sur la Journée européenne.

Autres partenaires

ECPAT International

ECPAT International a publié une déclaration à l'occasion de la Journée européenne, appelant à agir et à se joindre à la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants. L’Organisation a rappelé ses travaux menés dans le monde entier avec ses 111 membres : assister les victimes, plaider pour de meilleures lois, mettre en place des hotlines, de lignes d’assistance téléphonique et des refuges, sensibiliser et mettre en avant le problème de l’exploitation sexuelle des enfants à l’ordre du jour au niveau universel.

INHOPE

INHOPE a alerté ses abonnés via une publication sur son compte Facebook sur l'existence de la Journée européenne. Il a rappelé être actif depuis deux décennies dans la lutte contre le matériel d’abus sexuel d’enfants.

Internet Watch Foundation (IWF)

Une délégation de la Internet Watch Foundation (IWF) s'est rendue à Bruxelles à l'occasion de la Journée européenne pour rencontrer plusieurs députés européens et représentants de la Commission européenne afin de s'assurer que la question de la lutte contre les abus sexuels à l'égard des enfants, en particulier en ligne, reste une priorité politique dans l’Union européenne.


Conseil de l'Europe

COMITÉ DE LANZAROTE

M. George Nikolaidis, Président du Comité de Lanzarote

 Aujourd'hui, 18 novembre, comme chaque année, est une journée consacrée à la sensibilisation et à la mémoire des millions d'enfants victimes de violences sexuelles.

En tant que Président du Comité des Parties à la Convention sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels (Convention de Lanzarote / Comité), j'ai le devoir et le privilège de rappeler à tous - représentants d'Etats, militants d'ONG, parents, adultes en contact régulier avec des enfants et, bien sûr, les enfants eux-mêmes - que chacun d'entre nous peut contribuer à l'élimination de la violence sexuelle à l’encontre les enfants.

Actuellement, et malgré les progrès remarquables réalisés au niveau mondial pour améliorer la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, les gouvernements, les organisations internationales et les acteurs de la société civile sont encore confrontés à des défis considérables : puisque, trop souvent, ils n'appliquent pas de mesures de prévention efficaces ou parce qu'ils n’informent pas les enfants en temps voulu de leurs droits sur leur propre corps, les enfants sont encore exposés aux dangers d'abus sexuels ; les enfants victimes qui ont le courage de divulguer leur cas se heurtent encore à des obstacles dans des procédures administratives et juridiques hostiles au lieu de réponses efficaces et adaptées aux enfants qui pourraient minimiser leur revictimisation traumatique mais aussi faciliter les poursuites contre les délinquants ; les enfants qui survivent à la violence sexuelle ont encore du mal à bénéficier de services thérapeutiques et du niveau de soins requis pour renforcer leur résilience et s'épanouir ; la plupart des populations vulnérables d'enfants sont exposées à un risque accru d'exploitation et de violence sexuelles, comme les enfants touchés par la crise migratoire, les enfants en détention, les enfants placés dans des institutions et résidences, les enfants handicapés, les enfants appartenant à des minorités et les enfants vivant en extrême pauvreté qui sont socialement exclus. Tout cela représente un défi majeur pour nous tous, qui devons unir nos forces pour mettre en œuvre toutes les mesures de politique sociale nécessaires afin de créer un environnement plus sûr pour les enfants au niveau paneuropéen et mondial.

Cependant, ce défi ne sera pas relevé avec succès si les enfants continuent d'être perçus comme des sujets passifs des politiques conçues et mises en œuvre par les adultes seulement ; ils doivent être inclus dans la mobilisation globale des forces nécessaires en tant qu’agents actifs du changement, en renforçant leur propre participation à tous les niveaux de la prise de décision qui les concernent. Le thème de l'édition de cette année de la Journée européenne, « Donner aux enfants le pouvoir de mettre fin aux violences sexuelles », est particulièrement important pour le Comité de Lanzarote. Premièrement, parce que la participation des enfants est une obligation en vertu de la Convention de Lanzarote : « Chaque Partie encourage la participation des enfants, selon leur stade de développement, à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques, des programmes publics ou autres portant sur la lutte contre l’exploitation et les abus sexuels concernant des enfants. » (article 9.1). Deuxièmement, parce que le Comité de Lanzarote est un organe de suivi qui a invité les enfants à contribuer activement à ses travaux. En effet, il a reçu des contributions d'enfants provenant de 10 pays. Ces remarques, commentaires et suggestions sont dûment pris en considération par le Comité de Lanzarote dans son cycle de suivi en cours sur « La protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels facilités par les technologies de l'information et de la communications (TIC) ». Les points de vue partagés par ces enfants élargissent les perspectives et enrichissent notre travail. Je les remercie très sincèrement d'avoir contribué à nos travaux en exprimant leur point de vue. Enfin, parce qu'en dehors des cas ponctuels de participation des enfants, il est d'une importance capitale de promouvoir à l'échelle mondiale la participation institutionnelle des enfants à toutes les décisions les concernant, de manière systématique, significative et substantielle.

Je vous invite donc vivement à profiter de l'édition de cette année de la Journée européenne pour encourager les enfants à partager leurs points de vue et à commencer à les impliquer davantage dans les questions qui les concernent.

 

Contributions d’enfants au 2ème cycle de suivi

Les contributions visuelles (vidéos et posters) d’enfants d’Albanie, Chypre, Hongrie et Ukraine au 2ème cycle de suivi du Comité de Lanzarote sur « La protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels facilités par les technologies de l'information et de la communication (TIC) » ont été compilées dans une vidéo de 3mn30. Cette vidéo a été présentée aux représentants des Etats membres du Conseil de l’Europe le 13 novembre 2019.


ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE

Déclaration conjointe

Déclaration conjointe de Liliane Maury Pasquier, Présidente de l’Assemblée parlementaire, et de Stefan Schennach, Président de la Commission des questions sociales, de la santé et du développement durable.

Audition d’experts

La Sous-commission sur les enfants et celle sur la Charte sociale européenne de la Commission des questions sociales, de la santé et du développement durable ont organisé une audition d’experts le 14 novembre 2019 en tant que contribution de l’Assemblée parlementaire à la Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels (18 novembre). A cette occasion, les participants ont débattu de l’action parlementaire pour renforcer le pouvoir d’action des enfants afin de stopper la violence sexuelle, en présence de :

  • Mme Cath Larkins, membre d’Eurochild, Consultante en matière de participation des enfants, Université de Central Lancashire (Royaume-Uni)
  • Mme Josiane Bigot, Présidente de l’association Themis (France), pour l’accès au droit pour les enfants et les jeunes
  • M. Olivier Égelé, Président de l’association Stop Aux Violences Sexuelles Alsace (France)
  • M. Mikaël Poutiers, Secrétaire du Comité des Parties à la Convention pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels (Comité de Lanzarote)

Projet EndOCSEA@Europe

Donc, ça c'est de l’abus sexuel ? est une nouvelle brochure adaptée aux enfants et destinée aux adolescents (âgés de 12 ans et plus), pour explorer les différentes formes que prennent les abus sexuels et l’exploitation sexuelle des enfants aujourd’hui. Cette publication a été développée dans le contexte du projet EndOCSEA@Europe, avec la Fondation Hintalovon Child Rights et la participation d’enfants. Il s’agit d’un outil pour les parents, les professeurs et des éducateurs pour commencer une discussion avec des adolescents sur les abus sexuels et l’exploitation sexuelle.

Partagez vos activités et initiatives !

Merci de nous informer si vous organisez un événement. Nous ferons la promotion de vos activités ou initiatives.

Faites nous savoir si vous organisez un événement
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.