Le suivi du respect par les Etats parties de leurs engagements au titre de la Convention sur la violence de spectateurs, de la Convention contre le dopage et des recommandations applicables, notamment sur la Charte européenne du sport (Recommandation Rec(92)13 rev) et sur le Code d’éthique sportive (Recommandation CM/Rec(2010)9), constitue la tâche principale des organes statutaires créés par ces traités ou par le Statut de l’APES. Il est donc au coeur de leurs activités.


Le processus de suivi vise principalement à aider les pays intéressés à concevoir ou à améliorer leurs politiques et pratiques conformément aux normes internationales. En outre, il devrait faciliter la coopération internationale et le transfert des connaissances et de l’expérience en la matière d’un pays à l’autre. Par exemple, une visite peut aider un état qui organise de grands événements sportifs et/ou qui fait acte de candidature pour accueillir des événements sportifs majeurs. Les événements à prendre en compte dans ce contexte sont les grands événements multisports ainsi que les championnats européens et mondiaux de sports à haut risque (pour la Convention contre le dopage) et les coupes d’Europe et du monde de football (pour la Convention européenne sur la violence de spectateurs).

Les visites sont préparées et effectuées par le Comité permanent (pour la Convention sur la violence de spectateurs), le Groupe de suivi (pour la Convention contre le dopage), et le Comité de direction de l’APES (pour la Charte européenne du sport ou d’autres recommandations) qui assument respectivement la responsabilité globale pour les conclusions des visites, dans un esprit d’examen par les pairs.

 La Convention de Macolin n’étant pas encore en vigueur, les activités de monitoring n’ont pas commencé.

 Télécharger les modalités pratiques

Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web
Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web