Ioannina, capitale de l'Epire, est l'une des plus belles villes de Grèce. La ville se trouve au milieu d'une plaine, entourée de montagnes d'une beauté naturelle abondante. Le vieux centre historique est entouré par les murs de son château et la ville moderne s'étend le long du lac Pamvotis, le lac de Ioannina avec sa petite île pittoresque, la seule île lacustre habitée d'Europe. Ιoannina doté d'un riche patrimoine historique s'est épanouie à travers les époques devenant un important centre financier et culturel, une métropole de la connaissance, renommée depuis l'époque du grand Empire byzantin. Fondée par l'empereur justinien au VIe siècle, la présence des Juif-ve-s est déjà notée au VIIe siècle. Il s'agissait de Juif-ve-s de langue grecque connus sous le nom de Romaniotes et dont la présence a fait partie de l'histoire de la ville. En 1431, Ioannina tomba sous la domination de l'Empire ottoman qui continua pendant les 500 années qui suivirent... Au cours des siècles suivants, Ioannina devint un centre économique et culturel grâce en grande partie à sa mosaïque de communautés aux traditions et actions diverses. Au début de 1913, après la libération de la ville par l'armée grecque les musulman-e-s de langue grecque de Ioannina ont quitté la ville. A la fin de la première guerre mondiale, après la convention de paix de Lausanne, de nombreux-euses réfugié-e-s grec-que-s d'Asie Mineure et de la région du Pontos se sont installé-e-s à Ioannina, apportant leurs propres traditions culturelles.

Statut de la ville Statut de la ville
Diversité de la Population Diversité de la Population

Ioannina a toujours été multiculturelle, multilingue et multireligieuse avec des influences chrétiennes, islamiques et juives définissant son identité. La présence aujourd'hui de mosquées islamiques et de synagogues juives parmi les nombreuses églises chrétiennes est une preuve éternelle de l'histoire et de la tradition multiculturelle dont Ioannina a toujours été fière au fil du temps. Elle a une population de 112.486 habitants et a intégré de nombreux-euse immigrant-e-s de la République d'Albanie, de la République islamique du Pakistan et d'autres pays.

La municipalité de Ioannina, depuis le tout début de la crise humanitaire en Grèce, a accueilli un nombre important de réfugié-e-s et de demandeurs-euses d'asile dans des camps et en milieu urbain. Actuellement, elle accueille plus de 2500 réfugié-e-s et demandeurs-euses d'asile, principalement de la République arabe syrienne, de la République d'Irak et de la République islamique d'Afghanistan. 

Profil et activités Profil et activités
Index des "Cités interculturelles" Index des "Cités interculturelles"

maire maire

Dr. Moses ELISAF

liens utiles liens utiles