La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Modèle pour la collecte de Bonnes pratiques >>

Retour

Le Conseil interculturel de Montréal

2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Le Conseil interculturel de Montréal (CIM) est un organisme de consultation et d’échanges en matière de relations interculturelles. Il est constitué de quinze membres bénévoles, dont un-e président-e et deux vice-président-e-s représentant la diversité culturelle de Montréal et provenant de milieux professionnels différents. Le CIM conseille et donne son avis au conseil municipal de la ville et au comité exécutif sur toute question d’intérêt pour les communautés culturelles ou sur toute autre question relative aux relations interculturelles. Il sollicite des opinions, reçoit et entend des requêtes et suggestions de toute personne ou tout groupe sur les questions relatives aux relations interculturelles. Il effectue ou fait effectuer les études et les recherches qu’il juge utiles ou nécessaires à l’exercice de ses fonctions. Une recommandation du Conseil interculturel de Montréal va dans le sens d’une révision de la loi sur le droit de vote des personnes issues de l’immigration n’ayant pas la citoyenneté canadienne (voir recommandation 5).

D’autres conseils consultatifs peuvent également donner l’occasion aux personnes issues de la diversité de donner leur avis sur des questions relatives à la diversité et à l’inclusion, tels le Conseil jeunesse de Montréal, les Conseils jeunesse en arrondissement et le Conseil des Montréalaises. Par ailleurs, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) joue ce rôle pour l’ensemble des citoyen-ne-s. Aussi, en 2018, Montréal a mis sur pied une Table de la diversité, de l’inclusion et de la lutte aux discriminations composée d’une quinzaine d’expert-e-s évoluant dans les milieux universitaire, politique, communautaire, de la culture ou encore du droit. Ses membres se sont démarqués dans leur milieu professionnel par leurs engagements, leurs réflexions et leurs actions sur l'inclusion, la lutte contre les discriminations, les droits de la personne, le profilage racial ou encore la représentation citoyenne.

Les mécanismes de consultation cités plus haut (CIM, le Conseil jeunesse de Montréal, le Conseil des Montréalaises, la Table de la diversité, de l’inclusion et de la lutte aux discriminations, etc.) sont autant d’outils de participation que Montréal a mis en place pour favoriser l’inclusion, la représentativité et la citoyenneté active. Les consultations des citoyen-ne-s ont aussi lieu en amont ou pendant l’élaboration de certaines politiques, plans d’action, ou mesures spécifiques.

Par exemple, pour l'élaboration des plans sectoriels (aînés, itinérance) ou des plans d'actions intégrés (développement social) l'ensemble des organisations représentant la diversité sont conviées à des rencontres de travail et différentes consultations.

L'Office de consultation publique de Montréal est l’organisme indépendant qui réalise les mandats de consultation publique qui lui sont confiés par le conseil municipal ou le comité exécutif de la ville de Montréal. Ces mandats portent surtout sur des projets qui relèvent des compétences municipales en urbanisme et en aménagement du territoire, mais ils peuvent aussi s’étendre à tout projet soumis par le comité exécutif ou le conseil municipal.

La plateforme « Réalisons Montréal » est un autre mécanisme de participation à travers lequel la ville donne aux montréalais et montréalaises sans distinction de s'exprimer sur un sujet faisant l'objet d'une consultation.

Par ailleurs, Montréal veut également s'assurer de la présence de personnes issues de la diversité ethnoculturelle au sein des instances consultatives et décisionnelles où la ville a un pouvoir de nomination. A ce propos, elle a confié mandat à Concertation Montréal (CMTL) de développer et de soutenir des initiatives régionales innovantes et structurantes qui aillent dans ce sens. Il est notamment attendu :

· D’accroître la participation des groupes sous-représentés dans les lieux décisionnels des organisations montréalaises ;

· De contribuer à l’émergence de candidatures provenant de ces diversités et à leur réussite ;

· D’accroître les synergies visant la participation économique, sociale et démocratique des différentes communautés et populations à la vie montréalaise ;

· De promouvoir les modèles de réussite ;

· De développer une banque de candidatures permettant à la Ville de recevoir, sur demande, des recommandations de nominations liées aux diversités.

En ce qui concerne l’égalité entre les femmes et les hommes, en 2008 Montréal a adopté la politique Pour une participation égalitaire des femmes et des hommes à la vie de Montréal, assortie d’un plan d’action pour faire de la métropole une ville égalitaire.

Il convient de noter que des travaux pour l’élaboration de la future Politique de participation publique et d'engagement citoyen sont en cours. En effet, cette démarche collaborative s'appuie sur la volonté, à terme, d’assurer un meilleur ancrage à l’expression de la démocratie participative et, conséquemment, de moderniser, favoriser et soutenir les pratiques de participation publique et d’engagement citoyen dans l’ensemble des composantes de l’administration centrale et des arrondissements, et ce afin de faire de Montréal une ville marquée par l’ouverture et la transparence, où les citoyennes et citoyens, dans toute leur diversité et sans exclusion, ont la possibilité et les moyens de contribuer à la prise de décision publique, à l’amélioration de leur milieu de vie et au développement de la métropole.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Luxembourg
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Pologne
Portugal
Roumanie
Serbie
Corée du Sud
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter