La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Le Festival du film sur les droits de l’homme

2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Le Festival du film sur les droits de l’homme est une initiative qui s’appuie sur la puissance du cinéma pour promouvoir une culture de la paix et du respect des droits de l’homme parmi la population. Au cours de cette manifestation, qui est un véritable vecteur de changement social, 50 films sont programmés pendant une semaine, en avril, dans l’un des grands cinémas de la ville. Les films présentés portent sur différentes problématiques de la société moderne : réfugiés, LGBTi, guerre et autres conflits dans le monde, diversité culturelle, femmes, handicaps, etc. À la fin de chaque projection, du temps est consacré pour un échange de vues entre les principaux personnages et des spécialistes du domaine abordé.

Le festival se donne pour ambition d’informer et de sensibiliser le public à la nécessité de défendre, de promouvoir et de respecter les droits de l’homme, et met en avant les valeurs que sont la solidarité, le respect de la vie, la démocratie, la diversité culturelle, la justice sociale, ainsi que le rejet de toute forme de discrimination, de racisme et de xénophobie.

D’autres activités comme des expositions avec visites guidées, des conférences, des ateliers et de la musique sont aussi programmées. Le festival s’étend à tous les quartiers, et investit même la prison. En outre, des séances spéciales sont organisées pour les enfants.

Quatre prix sont décernés : le Prix du Festival du film sur les droits de l’homme, qui récompense les actions et l’engagement de personnalités du monde du cinéma pour les droits de l’homme ; le Prix du public, qui revient au meilleur long métrage ; le Prix jeunesse, qui est décerné au meilleur court métrage par un jury composé, entre autres, de plus d’une centaine de jeunes ; et le Prix Amnesty International.

Chaque année, plus de 15 000 personnes participent à ces activités, dont 4 000 enfants et adolescents. Le cinéma s’est imposé comme un outil attrayant et efficace et un vecteur de transformation pour sensibiliser l’opinion à la diversité des réalités et des cultures, aux violations des droits de l’homme, aux discriminations et aux conquêtes sociales, car il suscite directement les émotions et invite donc à l’action.

Les écoles qui assistent aux séances consacrées aux élèves, les plus de 100 membres du jury de jeunes et les entités partenaires remplissent un questionnaire d’évaluation et font des suggestions, d’où il ressort en général un haut degré de satisfaction et des contributions fort utiles. Un formulaire est également mis à la disposition du public sur le site web du festival : www.cineyderechoshumanos.eus

Le festival a aussi créé un réseau de partenaires institutionnels et civiques, d’associations, d’universités et de particuliers, qui enrichissent le programme et assurent sa croissance, son succès et son retentissement.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter