La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Alta de Lisboa Plus Sûre

Un service de police basé sur des principes interculturels

Depuis 2007, la police municipale de Lisbonne (PML) applique une stratégie de proximité, s’efforçant de maintenir la tranquillité publique, d’améliorer la qualité de vie et d’entretenir de bonnes relations interculturelles dans la ville. À cette fin, la participation de la PML à des groupes communautaires s’est révélée cruciale, car elle permet de réfléchir et de définir des stratégies d’intervention en concertation avec la population et avec des partenaires locaux, ce qui amène la communauté elle-même à identifier ses propres problèmes et solutions en matière de sécurité.

Ce nouveau modèle de maintien de l’ordre reconnaît que, lorsque surviennent des conflits interculturels au sein de la population, c’est à la police municipale de veiller à la sécurité et la tranquillité publique, voire, souvent, de jouer un rôle de médiation.

Suivant cette stratégie, la PML a dirigé un projet pilote de police de proximité, en étroite coopération avec des partenaires d’un quartier résidentiel situé au nord de Lisbonne (Alta de Lisboa). Ce projet, « Alta de Lisboa Plus Sûre », applique une approche interculturelle qui favorise le rôle actif des citoyens en tant que coproducteurs de sécurité dans l’espace qu’ils habitent. Le projet a démarré en 2009 par la participation de la PML au groupe communautaire d’Alta de Lisboa (GCAL), dont font partie plusieurs représentants de la collectivité (écoles, associations de résidents, centre de santé, centre pour enfants et adolescents, centres de jour pour personnes âgées, etc.). La police de proximité du quartier d’Alta de Lisboa entend contribuer au bien-être des citoyens vivant là. Comment ? En réduisant les comportements antisociaux et en renforçant le sentiment de sécurité parmi la population. Dans cette perspective, elle encourage la participation des citoyens à identifier et à mettre en œuvre, avec la PML, des activités préventives contre la petite et la grande délinquance.

La formation du personnel policier à des compétences interculturelles a fait l’objet d’un lourd investissement en temps et en argent. Elle a permis de sensibiliser les fonctionnaires de police à la diversité culturelle du territoire, véritable défi à la construction d’une communauté plus inclusive. Le programme de formation a abordé les instruments juridiques liés aux politiques d’immigration et aux droits de l’homme, des statistiques sur la population étrangère ainsi que des aptitudes de communication et de coopération. Adoptant pour la première fois une approche interculturelle, la formation visait à développer des compétences d’interaction avec différents milieux culturels, tout en privilégiant la fonction de maintien de l’ordre essentielle à une résolution des conflits sans recours à la violence.

Depuis novembre 2011, lorsque l’équipe de police de proximité a entamé ses patrouilles quotidiennes dans le quartier d’Alta de Lisboa, la police et les partenaires locaux organisent ensemble des activités de prévention de la criminalité à l’intention des groupes particulièrement vulnérables – par exemple, ateliers pour personnes âgées sur les règles de sécurité, visites d’étude dans les installations de la PML afin de minimiser les obstacles entre jeunesse et police, ou visites de fonctionnaires de police dans des écoles pour débattre de l’importance de la préservation des espaces publics ou de la prévention des incivilités.

À ce jour, les résultats de ce modèle de maintien de l’ordre laissent entendre que, pour que la police puisse agir efficacement auprès des citoyens et instaurer des rapports de confiance dans des contextes culturels divers, il est important que la stratégie de formation de la PML privilégie les compétences d’apprentissage interculturel et le développement de compétences de médiation. De fait, la présence policière dans les conflits de tous les jours lui octroie un rôle central dans la résolution pacifique des conflits, en particulier pour régler les problèmes de voisinage qui, s’ils ne sont pas traités rapidement, risquent de dégénérer.

Les conclusions de l’expérience pilote de police de proximité dans le quartier d’Alta de Lisboa, ainsi que dans d’autres zones de Lisbonne, a permis de mieux comprendre les difficultés communautaires et, par là même, d’orienter la stratégie de formation de la PML pour le proche avenir. Le développement de compétences de médiation au sein de la police est d’autant plus important que ce modèle de maintien de l’ordre repose sur les principes de prévention et de résolution des problèmes. Toute action de médiation exige des fonctionnaires de police une attitude impartiale et une attention aux situations socio-économiques difficiles, une écoute active et le souci d’entendre tous les côtés de la communauté. Cela vaut tout particulièrement pour la police de proximité. Dans les communautés culturellement diverses, la capacité des fonctionnaires de police à impliquer tous les groupes sociaux dans l’examen des problèmes de sécurité est, elle aussi, indispensable pour prévenir tout sentiment d’exclusion et pour mieux répondre aux besoins de la communauté.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter