La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Cours de langue italienne pour les femmes migrantes

2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

La commune de Novellara a toujours eu la volonté de créer de nouvelles opportunités en faveur du dialogue et de l’inclusion. Au printemps 2017, un nouveau projet a été lancé, qui visait à encourager l’intégration des nombreuses communautés étrangères vivant à Novellara. L’idée était de créer un projet qui associerait de près la population locale, ce qui représente une part importante du processus d’intégration puisque les habitants interagissent avec les immigrés quotidiennement.

À l’automne 2017, un nouveau projet pilote consacré aux femmes a été lancé. Les femmes, notamment dans certaines cultures, sont souvent considérées comme des citoyennes de seconde classe dont le rôle principal est de s’occuper du foyer et des enfants. Cela mène souvent à une marginalisation qui dure plus longtemps que celle des hommes, puisqu’elles n’ont pas l’occasion d’apprendre la langue du pays d’accueil et ne sont pas en mesure de prendre part à la vie de la cité de quelque façon que ce soit. La barrière de la langue, le manque de connaissance des services sociaux et culturels auxquels elles ont accès font qu’elles restent de plus en plus à la maison, ce qui aboutit à des cas où ces femmes ne parlent pas italien alors qu’elles vivent dans ce pays depuis de nombreuses années.

Novellara, en collaboration avec CPIA Reggio Nord, avait déjà fait la promotion de cours d’italien pour les étrangers mais, comme cela arrive souvent, les cours étaient et sont toujours principalement suivis par des hommes, souvent étudiants, ce qui fait que les femmes musulmanes, hindoues ou sikhes les évitent, intimidées par la présence d’autres hommes. C’est pourquoi Novellara a lancé à l’automne 2017 des cours d’italien dédiés aux femmes. Grâce au travail patient de médiatrices compétentes et dignes de confiance, le projet a gagné en publicité et a reçu un bon accueil, puisque deux cours ont été ouverts (niveau A1 et A2).

Quelques petites attentions ont aidé et encouragé les femmes à prendre part au projet. Les étudiantes ont progressé (le cours a commencé en octobre 2017 et s’est terminé mi-janvier 2018) et ont répondu présentes, ce qui a donné naissance à d’autres initiatives : on est passé d’un simple cours de langue à un cours d’éducation civique à 360°, avec des séminaires consacrés à la sécurité, la garde d’enfants, le recyclage et les courses alimentaires responsables.

On peut déjà constater le succès de ces cours : les femmes se sont rapprochées et sont heureuses de passer du temps ensemble, et leur connaissance de langue, pour limitée qu’elle soit, les aide à s’intégrer dans la ville et à vivre de façon plus engagée dans la communauté municipale : la classe de niveau A2 a pris part aux célébrations en l’honneur du drapeau italien avec des discours. L’objectif du projet est de poursuivre l’intégration des femmes dans la vie de la commune après la fin des cours d’italien, grâce à des réunions, des cours de couture et de cuisine. Un deuxième cycle de cours doit débuter à la mi-mars.

Le succès du projet a été évalué en suivant la participation et la continuité.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter