La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Give Something Back to Berlin

Une entreprise sociale qui traite les réfugiés non comme des victimes mais comme apportant l’atout de la diversité

La fondation GSBTB (« Give Something Back to Berlin », rendre quelque chose à Berlin), parfait exemple d’initiative originale émanant de la société civile, combat activement les stéréotypes négatifs sur les réfugiés. Lancée en 2013, GSBTB vise à rapprocher les migrants plus « privilégiés », la population locale allemande et les migrants plus « vulnérables » tels que les réfugiés. Elle sert de catalyseur à divers projets et à des collaborations innovantes où les réfugiés jouent un rôle clé. La fondation compte désormais plus de 700 bénévoles originaires de plus de 50 pays qui interviennent dans plus de 60 projets sociaux à travers la ville. Les activités sont multiples – cours de langue et programmes de parrainage pour réfugiés, ateliers de danse, de musique et de créativité, centres pour sans-abris, programmes de tutorat pour les jeunes défavorisés, travail créatif pour les personnes âgées et pour les enfants.

À la différence d’autres initiatives, la fondation GSBTB considère les réfugiés non pas comme bénéficiaires de services d’information et d’assistance, mais comme des partenaires pouvant créer, seuls ou en groupe, leurs propres projets pour subvenir à leurs besoins et démarrer une nouvelle vie en Allemagne. Alex Assali, réfugié syrien arrivé à Berlin l’an dernier, a récemment fait la une des médias pour son action : rendre quelque chose au peuple allemand. Chaque samedi depuis le mois d’août dernier, Alex Assali installe un stand d’alimentation tout près de la gare Alexanderplatz, et sert des repas chauds aux sans-abris de Berlin. Il paie les ingrédients avec les 120 euros qu’il réussit à économiser chaque mois sur les 359 euros que lui verse le gouvernement allemand. Comme souvent, ce n’est qu’une fois devenue virale sur internet que l’histoire a été relayée par les médias traditionnels.

Le projet a commencé par un post spontané sur Facebook en 2012. La fondatrice de GSBTB, Annamaria Olsson, était venue de Suède à Berlin en 2008 pour étudier et devenir journaliste. Nouvelle dans le pays, elle a commencé de réfléchir sérieusement à l’intégration, se demandant comment les villes et les communautés « diverses » s’y prenaient, pouvaient et, peut-être, devaient s’y prendre. Sa propre expérience de migrante, la xénophobie grandissante en Europe, ainsi que les trop rares manières positives et modernes de traiter les différents types de migration, tous ces facteurs lui ont donné envie d’écrire un post sur Facebook pour aborder quelques-unes de ces questions en appelant les nouveaux arrivants à « participer ».

Ce post sur Facebook a fait boule de neige, ne tardant pas à se muer en véritable plateforme de projet – après, tout de même, une somme colossale de travail et de difficultés. Devenue l’aventure collective de beaucoup, GSBTB a grandi naturellement pour devenir une énorme communauté, tant en ligne que hors ligne.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter