La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Genève : La Ville s'attaque aux mots qui blessent

2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

A l’heure où les réseaux sociaux et la communication digitale influencent en grande partie nos échanges quotidiens, la sensibilisation aux propos et aux discours discriminatoires constitue un véritable défi pour les collectivités publiques. La quantité d’informations et la rapidité avec laquelle elles défilent sur nos écrans les rendent en effet incontrôlables. Les bases légales insuffisantes augmentent notre impuissance face à la diffamation et aux appels à la haine.

Dans ce contexte, l’édition 2018 de la Semaine contre le racisme a eu pour thème «les mots qui blessent». Pour les identifier, les déconstruire et les dénoncer bien sûr. Mais aussi, et peut-être surtout, pour valoriser, au travers de slam, de contes, de films, d’ateliers et de conférences, des utilisations positives de la parole qui défendent la diversité et saluent notre identité plurielle.

Les publics jeunes sont particulièrement vulnérables face à la violence des mots. Cette édition 2018 de la Semaine contre le racisme en Ville de Genève a donc été organisée avec la ferme volonté de leur proposer d’élaborer des outils de prévention. Elle a également été marquée par l’engagement de tous les quartiers qui ont proposé des événements de très grande qualité, à l’échelle de la proximité.

La Semaine contre le racisme en Ville de Genève est coordonnée par le Service Agenda 21 - Ville durable, dans le cadre de la politique municipale en matière de diversité. Elle est organisée en partenariat avec le Département de la culture et du sport et le Département de la cohésion sociale et de la solidarité de la Ville de Genève, avec le Bureau de l’intégration des étrangers de l’Etat de Genève, ainsi qu’avec le secteur associatif.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter