La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Diversité culturelle dans le programme des écoles de Saint Sébastien pour l’Agenda 21

21 juin 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Diversité culturelle dans le programme des écoles de Saint Sébastien pour l’Agenda 21

Au cours de l’année scolaire 2017-2018, quelque 15 000 élèves de 28 écoles de Saint Sébastien ont participé au programme des écoles pour l’Agenda 21, qui était consacré cette année à l’étude de la diversité culturelle.

Par le biais de diverses activités, les élèves ont découvert ce qu’est la diversité culturelle ; ils ont appris à connaître les différentes cultures présentes dans la commune et analysé la situation de leur école ; ils se sont aussi entretenus avec des agents communaux et ont réfléchi aux stéréotypes et aux préjugés qui existent dans la société et à la façon d’y faire face. Ils ont ainsi pris conscience de la réalité interculturelle de la commune.

Pour donner plus d’épaisseur à leur travail, les enfants ont contacté les membres du conseil municipal. Ils leur ont demandé de prendre les mesures nécessaires pour améliorer la vie des nouveaux habitants de la ville. La cérémonie qui s’est tenue le 16 mai dans la salle des assemblées plénières de l’hôtel de ville a réuni une centaine de jeunes âgés de 10 à 14 ans, qui ont eu un échange de vues avec des décideurs locaux.

À cette occasion, le représentant de chaque école participante a présenté le travail accompli dans son établissement, les engagements pris et les demandes de son école en faveur de la coexistence interculturelle. La présentation était égayée de chansons et de poèmes composés par des élèves. Des salutations étaient dites dans plusieurs langues et des drapeaux de différents pays étaient exposés.

Le maire et les conseillers chargés de l’environnement et de la diversité culturelle ont répondu à toutes les questions, lesquelles ont surtout porté sur la promotion, le respect et la défense des droits de l’homme ; l’amélioration du programme d’accueil ; l’organisation d’actions dans le voisinage et dans les écoles pour s’informer sur les différentes cultures ; un plan pour la diversité culturelle et la lutte contre le racisme ; la prise en compte des réfugiés et des migrants climatiques dans la stratégie municipale contre le changement climatique ; et le renforcement des relations entre le conseil municipal et les associations de défense du patrimoine culturel.

Ce programme des écoles pour l’Agenda 21, reconnu par l’UNESCO, milite en faveur de la durabilité écologique de la planète. Il offre aux élèves, pendant les années d’école obligatoire, l’occasion de soumettre à l’administration municipale des propositions et des demandes et ainsi de prendre part à l’élaboration des plans d’action des communes. À cette occasion, les élèves se sont aussi engagés à respecter les cultures et les personnes d’autres origines que la leur, à les accueillir et à apprendre à les connaître, et à promouvoir une coexistence pacifique. Enfin, ils ont analysé les 17 Objectifs de développement durable figurant dans l’Agenda 2030 et ont proposé à l’UNESCO d’inclure un 18e objectif en faveur de la diversité culturelle.

En clôture de la cérémonie organisée au conseil municipal, le maire a délivré un message clair, reconnaissant que la diversité culturelle est une richesse pour la société et que l’égalité de tous les peuples doit être défendue.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter