La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Bergen, une ville sûre pour les réfugiés et les citoyens LGBTI immigrés (2017-2021)

2017- 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Bon nombre d'immigrés de Bergen viennent de pays où la perception du genre et de la diversité sexuelle est différente de celle de la Norvège. Dans de nombreux pays, l'homosexualité est encore illégale, c'est pourquoi, pour encourager des comportements positifs, la ville doit informer la population sur la situation des personnes LGBTI en Norvège. Il est donc important que les immigrés soient, très tôt, informés de la position de la Norvège à l'égard des personnes LGBTI, ce qui couvre notamment la protection contre la discrimination et la législation concernant le mariage et la possibilité de fonder une famille. Une attention toute particulière doit être accordée aux réfugiés et aux personnes qui vivent dans des milieux où elles risquent de se trouver en position de vulnérabilité en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou de leur expression de genre. Les réfugiés LGBTI sont particulièrement vulnérables:

  • Ils sont assez souvent exposés à la discrimination et à la violence dans les centres d'accueil;
  • Ils peuvent avoir des difficultés à expliquer pourquoi ils demandent l'asile (si le motif est lié à leur genre ou à leur identité sexuelle) lorsqu'ils passent par un interprète de même nationalité;
  • Nombre d'entre eux se méfient des représentants des autorités en raison de mauvaises expériences vécues pendant leur fuite ou dans leur pays d'origine;
  • Ils sont traumatisés à cause d'abus ou d'agressions subis dans leur pays ou pendant leur fuite.

Bergen accorde un droit de résidence aux réfugiés vulnérables de diverses identités sexuelles, expressions de genre et identités de genre. La municipalité continuera sur cette voie et renforcera les mesures de coopération avec le groupe cible. Des formations seront dispensées et des instructions seront données au personnel qui travaille après des réfugiés. Une cinquantaine de réfugiés ouvertement LGBTI bénéficient de notre programme d'introduction.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter