La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Cadre stratégique de Barcelone pour l’immigration et l’inter-culturalité

Un programme urbain plus fidèle que tout autre aux principes des Cités interculturelles

Le Plan interculturel de Barcelone (2010), adopté par le conseil municipal dans le cadre du plan de travail pour l’immigration de 2008, visait essentiellement à définir clairement une stratégie interculturelle pour les 15 ans à suivre en matière de diversité socioculturelle.

L’élaboration du plan s’est effectuée selon une approche interculturelle et transversale : plus de 3 000 personnes et 250 organisations ont collaboré à la création du plan via un site web interactif auquel ont participé tous les secteurs du conseil municipal et tous les citoyens concernés par le processus interculturel. Sur le plan méthodologique, la transversalité a joué un rôle essentiel.

Le plan est basé sur un triangle de principes : équité, reconnaissance de la diversité et interaction positive. Tels sont les trois piliers qui soutiennent le Plan interculturel et qui, par la suite, allaient servir de base à l’élaboration du plan pour l’immigration 2012-2015. Le plan propose également la mise en place d’une innovation institutionnelle : Espai Avinyó, structure culturelle créée en mars 2011, après l’approbation du Plan interculturel de Barcelone, avec deux objectifs : 1) offrir un programme culturel à tous les citoyens (immigrants et autochtones) afin de promouvoir les valeurs de l’inter-culturalisme et, 2) proposer des activités spécifiques pour promouvoir l’usage social du Catalan et la compréhension historique et culturelle de la ville. Espai Avinyó entend devenir une référence en matière d’inter-culturalisme à Barcelone.

Le Plan interculturel a été élaboré en tant que « stratégie globale locale visant à promouvoir l’interaction, meilleur moyen de garantir une socialisation normalisée de la diversité dans toutes les sphères de la ville ». Sans interaction, pas de socialisation. Or, sans socialisation, les citoyens n’ont pas la possibilité de renforcer les aspects communs et partagés qui favorisent le développement individuel et social. L’interaction est normalement déterminée par de nombreuses conditions : une réelle équité des droits et des obligations, une mobilité sociale, une langue commune, des espaces publics favorisant l’inclusion ou l’exclusion, etc. Le but du Plan interculturel est de permettre aux citoyens d’origines diverses d’interagir et de socialiser en toute liberté.

L’actuel plan pour l’immigration de Barcelone (2012-2015) (Pla d’Immigració de Barcelona) privilégie trois axes stratégiques : promouvoir l’équité, reconnaître la diversité et favoriser l’interaction afin de créer des espaces communs au sein de la ville. Le nouveau plan traduit un net engagement à encourager la transversalité dans tous les espaces et secteurs du conseil municipal. Il repose sur un processus bidirectionnel, considérant les immigrés comme des acteurs actifs à tous les niveaux. L’ordre des priorités a changé en termes de politique d’immigration et, donc, de paradigme : de stratégies d’accueil, Barcelone doit évoluer vers des stratégies d’aménagement de la diversité dans un contexte urbain, où les immigrés ne sont plus perçus comme des acteurs passifs, des assistés sociaux, mais comme des citoyens intervenant dans toutes les sphères de la société.

La diversité est classée comme une valeur ajoutée de la société, avec tous les avantages qui en découlent, car elle est synonyme de créativité et d’innovation sociale et urbaine – qui contribuent au développement de la ville –, mais aussi de communauté de citoyens qui interagissent dans l’espace urbain. Le plan doit relever un défi majeur : que les citoyens, immigrés et autochtones, acceptent de partager les espaces publics. C’est là que le plan propose un concept novateur : une communauté de citoyens. Cette innovation conceptuelle est la preuve que l’inter-culturalisme, en tant que stratégie politique, est bien établi. Reste que, pour réaliser cette communauté de citoyens, il est nécessaire que tous les individus se rejoignent autour d’un même point : un sentiment d’appartenance à la ville, beaucoup plus réaliste que le sentiment national. L’identité urbaine procède de la proximité quotidienne : amener les enfants à l’école, savoir qu’ils sont en vacances, se rendre au marché, déambuler dans les rues du quartier, etc. Ce concept reflète aussi l’idée que tous, parce que membres d’une même communauté locale, se sentent des protagonistes dans la construction de cette identité locale.

Le plan pour l’immigration de Barcelone 2012-2015 a dû faire face à une nouvelle réalité, laquelle procède de la stagnation de la population immigrée arrivant à Barcelone et de la réduction des services d’accueil. C’est ce nouveau contexte sociodémographique qui a conduit le conseil municipal à élaborer un nouveau plan d’immigration. À l’instar du Plan interculturel, le plan pour l’immigration suit trois axes stratégiques : promouvoir l’équité, reconnaître la diversité et favoriser l’interaction afin de créer des espaces communs au sein de la ville.

L’aspect communicationnel est également crucial pour que les politiques d’immigration et les stratégies interculturelles du conseil municipal produisent leur effet. À noter que, en 2009, Barcelone a lancé le site web d’information baptisé « Nouveaux citoyens », dont l’objectif est de fournir toutes les informations de base aux nouveaux arrivants, au grand public et à tous les personnes souhaitant connaître la réalité de l’immigration dans la municipalité de Barcelone. Via ce site web, le conseil municipal confirme les principes du nouveau plan pour l’immigration et du Plan interculturel : égalité entre droits et devoirs ; reconnaissance de la diversité culturelle ; interaction et amélioration des relations et de la cohésion sociale. En 2006, le département pour l’immigration du conseil municipal a également lancé les « directives d’accueil de la ville de Barcelone », afin de faciliter l’accès des nouveaux arrivants à des informations de base. À l’heure actuelle, ces directives servent à promouvoir les relations interculturelles par le développement d’espaces et de projets communs. L’autre site web, créé en 2010 après l’approbation du Plan interculturel, privilégie les thèmes de la diversité et de l’inter-culturalité. Il s’agit, en fait, d’une plateforme regroupant toutes les stratégies et bonnes pratiques appliquées à Barcelone en matière d’inter-culturalisme.

L’aspect communicationnel est d’autant plus important qu’il permet au conseil municipal de toucher tous les citoyens et de fournir des informations aux nouveaux arrivants comme au reste des citoyens. Ce n’est pas seulement pour la ville de Barcelone que l’inter-culturalité représente une nouvelle tendance politique ; elle est au carrefour de nouvelles perspectives européennes considérant les avantages de la diversité. Autrement dit, l’Europe – aussi bien l’UE que les autorités locales – est de plus en plus acquise à la diversité à travers la stratégie de l’inter-culturalisme.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter