La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Application web anti-rumeur

Comment le web peut aider à promouvoir l’inclusion et l’intégration

La principale métaphore utilisée dans la campagne de communication menée par Bilbao est le parapluie, lequel permet de se protéger des rumeurs qui tombent du ciel. La municipalité a mis au point un petit jeu qui, sous forme de carte à gratter et d’application web, permet à l’utilisateur d’évaluer s’il est « protégé » des rumeurs ou, au contraire, « inondé ».

Au moyen d’une série de questions à choix multiples basées sur des faits, le jeu évalue le degré de connaissance des utilisateurs sur les questions de migration, et indique la véracité ou l’inexactitude des rumeurs qui circulent sur les migrants. En regard de chaque réponse, des informations factuelles complètes sont présentées en vue de sensibiliser aux rumeurs et aux stéréotypes qui ont une influence négative sur la coexistence des différentes populations à Bilbao.

Un score final s’affiche pour indiquer le degré de « protection » contre les rumeurs. En diffusant ces informations plus largement sur les réseaux sociaux, l’utilisateur peut obtenir d’autres « médailles » et se joindre à la campagne en faveur des valeurs de multiculturalisme, de cohésion sociale et de lutte contre la discrimination raciale.

En outre, pour que ces informations touchent les personnes privées d’accès aux technologies de l’information, le jeu existe également en version papier.

L’application web a été activée 1300 fois de septembre 2014 à février 2015, soit en moyenne plus de quatre minutes par session d’utilisateur.               

Par ailleurs, des badges ont été produits, ainsi que 1500 cartes à gratter reproduisant l’application web.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter