La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Agents anti-rumeurs et activités culturelles pour un meilleur accueil des nouveaux arrivants à Amadora

Amadora est – parmi les communes du Portugal – celle qui s’est le plus intéressée aux questions liées à l’accueil des migrants.

Dès 2014, Amadora a participé au projet pilote anti-rumeurs du Conseil de l’Europe, qui a abouti à la création d’un réseau sur ce thème dans chacune des villes participantes. Depuis lors, Amadora a continué de développer et de soutenir sa stratégie anti-rumeurs.

Le réseau anti-rumeurs d’Amadora associe les services publics, la société civile et les citoyens. Il réunit une équipe d’« agents anti-rumeurs » chargés de démonter les stéréotypes et les idées reçues concernant les migrants et les minorités ethniques.

Une campagne extrêmement ambitieuse

La commune d’Amadora a conçu une campagne ambitieuse, dont l’objectif principal était d’agir sur l’image souvent négative, à la fois, des migrants au sein de la population locale et de cette commune au sein de la population portugaise. Quatre personnalités du pays – une actrice, un(e) chanteur(euse), un(e) journaliste et un sportif – contribuent à la visibilité de la campagne.

Dans le cadre du projet d’URBACT à Amadora (Portugal), cette action trouve un prolongement dans la campagne « N’alimentez pas la rumeur ».

Les agents anti-rumeurs, l’art et la culture pour agir sur les représentations

Amadora a formé une douzaine d’agents anti-rumeurs. La commune utilise aussi l’art et la culture pour combattre les stéréotypes. Voici quelques-unes des principales actions culturelles mises en œuvre :

Quelle est la vraie couleur des nuages ?

Organisé lors du Festival international de bande-dessinée d’Amadora, cet atelier avait pour objectif essentiel d’explorer les idées, les sentiments et les attitudes des participants concernant les rumeurs existantes.

Parcours d’intégration : la valeur des faits.

Ce débat théâtral s’inspirait de la méthodologie du Théâtre de l’Opprimé. Les acteurs ont joué des scènes illustrant des rumeurs, lesquelles ont ensuite été commentées et démontées par des experts.

Marche de solidarité

Une marche de solidarité a réuni plus de 700 personnes dans les rues d’Amadora. Dans une ville très compacte et densément peuplée, l’effet produit a été saisissant.

Les diverses actions mises en œuvre sont présentées dans une vidéo.

Témoignages de migrants sur les habitants d’Amadora :

« C’est ma ville d’origine au Portugal. Je ne me vois pas vivre ailleurs. »
« J’ai trouvé des gens généreux. Les gens sont gentils. »
« Je me suis déjà habitué à la vie ici. Je me sens déjà chez moi. »
« Je me sens totalement intégré. »
« Amadora est un endroit où il fait bon vivre. »

Pour des témoignages de migrants, voir vidéo en portugais

Prolongements

La campagne a inspiré la proposition de constituer le réseau des « Villes d’arrivée », dont Amadora a été le principal partenaire.

Ana Tomás et Dina Moreira, tous deux membres du Service des projets spécifiques du Conseil municipal d’Amadora, ont souligné que la campagne devait se poursuivre et bénéficier d’un fort engagement politique.

Trois vidéos ont été réalisées par TV Amadora et sont visibles sur le site web et la page Facebook du projet et sur YouTube.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter