La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

#iorispetto : citoyenneté active contre la discrimination

2018-2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

En 2018, les villes de Milan, Palerme et Turin, en collaboration avec Albano Laziale et avec l'appui technique de ICEI - Economic Cooperation Institute International, AMMI, Amnesty International et COREP - Consortium for Research and Lifelong Learning Turin, ont lancé le projet #iorispetto (je respecte). Le projet promeut la conscience civique et l'autonomisation active orientée vers la réalisation d'une société plus inclusive.

La méthodologie du projet combine la formation des enseignants, des médiateurs interculturels et des volontaires, des ateliers et des laboratoires dans les écoles, et enfin le lancement d'initiatives de citoyenneté active, avec l'utilisation de méthodologies participatives et l'implication de toutes les réalités présentes au niveau local.

#IORISPETTO s'efforce de promouvoir la sensibilisation de la société, des jeunes et des étudiants à une culture des droits de l'homme et aux principes d'équité et de justice, ainsi que la compréhension des mécanismes de communication interpersonnelle et médiatique qui permettent de surmonter la discrimination et les discours de haine.

En outre, le projet met en œuvre la stratégie anti-rumeurs du Conseil de l'Europe, une méthodologie pour combattre la propagation de rumeurs et de préjugés non fondés, intolérants et discriminatoires.

Le projet durera 18 mois (du 1er mars 2018 au 31 août 2019) et prévoit des activités dans 300 classes de 80 villes en Italie, tandis que la stratégie anti-rumeurs sera mise en œuvre dans les 4 villes cibles (Turin, Milan, Albano Laziale, Palerme).


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter