La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Modèle pour la collecte de Bonnes pratiques >>


Pour vous familiariser avec les bonnes pratiques des villes en matière de gestion de la pandémie de Covid-19, veuillez consulter : Cités interculturelles : page spéciale COVID-19.

Retour

Projet européen « VILLES D’ARRIVÉE » (programme européen URBACT III

Échange d’expériences à travers le partage de bonnes pratiques sur l’intégration des migrants et conduite de plans d’action intégrés au niveau local
Novembre 2015 - avril 2018 (projet en cours)
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Le projet européen VILLES D’ARRIVÉE est consacré au partage des expériences et à l’apprentissage mutuel entre 10 villes partenaires travaillant sur les thèmes de la migration et de l’intégration.

Le projet porte sur les problématiques urbaines suivantes :

  • Forte concentration de migrants dans certaines collectivités/zones.
  • Capacité d’accueil local et infrastructures d’intégration.
  • Pression croissante sur les marchés (logement, emploi) et services (éducation, santé, sécurité) locaux.
  • Coordination au sein des différents niveaux du gouvernement et entre ces niveaux.
  • Prise en compte de l’opinion publique.
  • Finance, dans la mesure où les coûts de l’intégration ne sont pas entièrement remboursés.
  • Renforcement de la cohésion sociale et lutte contre la xénophobie.
  • Afflux massif de mineurs non accompagnés.
  • Écarts importants dans les compétences et les diplômes des migrants.
  • Discrimination à l’encontre des migrants installés et des primo-arrivants.
  • Radicalisation.

Le projet VILLES D’ARRIVÉE prévoit l’organisation de cinq ateliers transnationaux, auxquels participeront des acteurs locaux de divers secteurs opérant dans les dix villes associées au programme. Les ateliers seront l’occasion de partager des bonnes pratiques en lien avec des actions menées à l’échelle locale pour résoudre les nombreux problèmes auxquels les villes sont confrontées.

Les villes partenaires bénéficient par conséquent d’un accompagnement pour revoir leurs pratiques et élaborer des plans d’action locaux inspirés des leçons tirées des programmes d’échange transnationaux.

Un « groupe local Urbact » (ULG) a été constitué dans chacune des dix villes. Les ULG sont chargés de rédiger un plan d’action intégré (IAP) et lancent à ces fins des consultations à l’échelle locale.

Des campagnes de communication sont également menées pour sensibiliser aux thèmes du projet.

Le projet VILLES D’ARRIVÉE est financé au titre d’URBACT III, programme d’échange et d’apprentissage visant à encourager un développement urbain durable. Il est également cofinancé par les États membres.

Remarque importante : lors de la mise en œuvre du projet, certaines parties prenantes ont jugé important de mettre certains événements spéciaux à l’honneur (la Journée internationale des migrants (18 décembre), la Journée mondiale des réfugiés (20 juin), la Semaine européenne contre le racisme ou la Semaine européenne de la démocratie locale par exemple) par le biais d’activités de sensibilisation.

Une évaluation sera conduite à l’issue du projet pour en mesurer les retombées.

Les villes partenaires du projet sont les suivantes :

•          Amadora (Portugal) / ville coordinatrice

•          Dresde (Allemagne)

•          Messine (Italie)

•          Oldenbourg (Allemagne)

•          Patras (Grèce)

•          Riga (Lettonie)

•          Thessalonique (Grèce)

•          Val-de-Marne (France)

•          Vantaa (Finlande)

•          Roquetas de Mar (Espagne)

L’ULG de Patras se compose des partenaires suivants :

•          Entreprise municipale de Patras pour la planification et le développement (ADEP SA) / Entité locale de coordination

•          Municipalité de Patras

•          Administration régionale de Grèce occidentale

•          Université de Patras

•          Théâtre régional et municipal (DYPETHE) de Patras

•          Office grec pour l’emploi et la main d’œuvre (OAED)

•          Direction de l’enseignement secondaire d’Achaïe (service des projets culturels)

•          Association des communautés roumaines « LUCEAFARUL » PATRA

•          Association des Relations interculturelles

•          Association des communautés albanaises « EMIGRANTI »

•          Parc des activités éducatives de Patras

Le projet VILLES D’ARRIVÉE est associé via les actions de Patras aux réseaux des Cités interculturelles et « ALDA: association des agences de la démocratie locale », qui garantissent sa promotion à plusieurs niveaux.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Luxembourg
Mexique
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Pologne
Portugal
Roumanie
Serbie
Corée du Sud
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022
2023
2024
Reset Filter