Retour

N° 208/2022 Unione sindacale di base (USB) c. Italie

La réclamation a été enregistrée le 31 mars 2022. Elle porte sur l'article 6§4 (droit de négociation collective) de la Charte sociale révisée. L’USB allègue que les restrictions à l'exercice du droit de grève dans les services publics essentiels contenues dans les dispositions de la loi n° 146/190 du 12 juin 1990 sont contraires à l'article 6§4 de la Charte, notamment parce qu’elles imposent l’obligation de fournir pendant une grève des « services indispensables » qui s'ajoutent à ceux nécessaires pour garantir des « services minimums » ; parce que la durée de préavis obligatoire à laquelle s’ajoute des procédures de réflexion et de conciliation obligatoires sont excessives et déraisonnables, de sorte à compromettre l'effet dissuasif de la grève et parce que le large pouvoir discrétionnaire accordé à l'autorité administrative dans l'exercice du pouvoir de reporter les grèves et/ou d'émettre des avertissements en vertu de l'article 8 de la loi no 46/1990 est de nature, en pratique, à exclure et à rendre inefficace l'exercice du droit de grève.

 Pièce n° 1, réclamation enregistrée le 31 mars 2022 (anglais seulement) (Original en italien)

 Pièce n° 2, observations du Gouvernement sur la recevabilité (anglais seulement)

 Pièce n° 3, réplique de l'USB aux observations du  Gouvernement sur la recevabilité (italien seulement)

 Pièce n° 4, réponse du Gouvernement à la réplique de l'USB sur la recevabilité (anglais seulement)


Contacts Contacts

Service des droits sociaux

Conseil de l'Europe
Direction générale des droits de l'Homme et de l'Etat de droit
1, quai Jacoutot
F – 67075 Strasbourg Cedex

 Tél. +33 (0)3 90 21 55 23

 www.coe.int/socialcharter

 @social_charter

  Contact us