Bienvenue dans Repères, le manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes !

Bienvenue dans cette édition entièrement mise à jour et enrichie de Repères, le manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes !
Repères est paru pour la première fois en 2002 dans le cadre du Programme jeunesse d’éducation aux droits de l’homme de la Direction de la Jeunesse et du Sport du Conseil de l’Europe. Ce programme avait été mis en oeuvre parce que l’éducation aux droits de l’homme – autrement dit, les activités et les programmes éducatifs axés sur la promotion de l’égale dignité humaine – était et reste un outil indispensable au développement d’une dimension européenne de la citoyenneté démocratique pour tous les jeunes et à la promotion d’une culture de droits de l’homme universels.
(Lire la suite)

Message du Secrétaire Général

Image:Thorbjørn Jagland, Secretary General of the Council of Europe

Qu’aucun citoyen ne soit privé de ses droits de l’homme : tel est l’un des défis majeurs qu’il faudra relever en ce XXIe siècle.
Relever les nouveaux défis lancés aux droits de l’homme est une tâche que le Conseil de l’Europe doit mener en permanence. Toutefois, les processus juridiques ne suffisent pas à l’application des droits de l’homme. La reconnaissance, la protection et le respect de ces droits exigent aussi que tous les citoyens les comprennent, les défendent et les appliquent dans tous leurs actes.

L’éducation aux droits de l’homme – qui consiste à apprendre sur, par et pour les droits de l’homme – est par conséquent essentielle si l’on veut prévenir les violations des droits de l’homme et faire de la démocratie un mode de vie pérenne. À ce titre, les enfants et les jeunes sont tout particulièrement concernés. L’éducation aux droits de l’homme est un droit en soi, consacré par l’article 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. La Charte sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme, adoptée par le Comité des ministres en 2010, appelle les États membres à faire en sorte que chaque personne vivant sur son territoire puisse avoir accès à une éducation à la citoyenneté démocratique et à une éducation aux droits de l’homme, par tous les moyens d’éducation, y compris non formels. Elle reconnaît également le rôle irremplaçable que jouent les organisations non gouvernementales et les organisations de jeunesse dans ce processus.

La première version de Repères, parue en 2002, était destinée à accompagner dans leur travail les facilitateurs de l’éducation des jeunes aux droits de l’homme. Disponible en plus de 30 langues, Repères a introduit l’éducation aux droits de l’homme dans la vie d’innombrables jeunes en Europe et dans d’autres régions du monde. Sa version destinée aux enfants, Repères Juniors, connaît un succès comparable.

Grandir en Europe aujourd’hui peut s’avérer difficile et douloureux. De trop nombreux jeunes, en panne de confiance, envisagent l’avenir avec beaucoup d’appréhension et de crainte. Le cadre des droits de l’homme du Conseil de l’Europe apporte à la politique de jeunesse et au travail de jeunesse un socle éthique et normatif sur la base duquel il convient d’aborder les droits et les responsabilités des jeunes. Les pratiques de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes favorisées par Repères sont autant d’exemples de l’émancipation des jeunes en tant que citoyens responsables, éducateurs et défenseurs des droits de l’homme.

Je suis convaincu que cette nouvelle édition de Repères sera une source d’inspiration et de motivation pour tous les praticiens de l’éducation aux droits de l’homme dans leur mission essentielle.


Thorbjørn Jagland