La violence à l’école est l'une des formes les plus visibles de violence à l’égard des enfants. Elle peut se manifester de nombreuses formes, allant de la violence physique à la violence psychologique, et se traduit souvent par des brimades et des actes d’intimidation et de répression. Ce phénomène instaure un climat d’insécurité et de peur dans tout l’établissement scolaire et viole le droit des élèves d’apprendre dans un environnement sûr et non menaçant. Or, l’école, en tant que lieu d’apprentissage et de socialisation, ne peut remplir sa mission si les enfants évoluent dans un environnement marqué par la violence.

Tout enfant a le droit de vivre à l’abri de la violence physique et psychologique. En vertu de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, les Etats sont tenus de prendre toutes les mesures appropriées pour protéger les enfants contre la violence.

Le Conseil de l’Europe vise à éradiquer la violence à l’école en promouvant l’éducation à la citoyenneté démocratique et aux droits humains, l’éducation des enfants jouant un rôle fondamental dans la prévention et l’élimination de ce fléau. Dans cette optique, il a élaboré la Charte sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme afin de doter les Etats membres d’un outil pour combattre toutes les formes de discrimination et de violence, en particulier les brimades et le harcèlement. Cet instrument a été adopté par tous les Etats membres du Conseil de l'Europe.

Le Conseil de l’Europe collabore également avec la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies chargée de la question de la violence à l'encontre des enfants (RSSG) pour prévenir et traiter toutes les formes de violence perpétrées à l’encontre d’enfants dans les écoles. Ainsi, une réunion d’experts de haut niveau intitulée « Combattre la violence à l’école » a été organisée conjointement en 2011, lors de laquelle les participants ont souligné l’importance d’encourager toutes les parties prenantes à établir des partenariats et à coopérer pour lutter contre ce phénomène et veiller à ce que les écoles constituent des environnements sûrs dans lesquels tous les enfants ont la possibilité de se développer et d’apprendre. Les conclusions de cette réunion d’experts tenue au niveau européen sont également venues alimenter le rapport mondial de la RSSG sur ce sujet, intitulé « Tackling violence in Schools – Bridging the gap between standards and practice » (Lutter contre la violence à l’école – Combler l’écart entre les normes et les pratiques).