La Convention du Conseil de l'Europe sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, également appelée « la Convention de Lanzarote », impose la criminalisation de tous les types d'infractions à caractère sexuel perpétrées contre des enfants. Elle dispose que les Etats, en Europe et au-delà, doivent adopter des dispositions législatives spécifiques et prendre des mesures en vue de prévenir la violence sexuelle, protéger les enfants victimes et poursuivre les auteurs.

Le « Comité de Lanzarote » (c'est-à-dire le Comité des Parties à la Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels) est l'organe établi pour veiller à l'application effective de la Convention de Lanzarote par les Parties. Pour ce faire, le Comité évalue les informations soumises par les autorités nationales ainsi que par d’autres sources en réponse aux questionnaires qu’il a lui-même élaborés. Cette procédure de suivi est organisée par cycles, et chaque cycle porte sur un thème ; le premier concerne les abus sexuels dans le cercle de confiance.

Les 47 Etats membres du Conseil de l'Europe ont signé la Convention et 42 Etats l'ont ratifiée (Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, République tchèque, Danemark, Estonie, Espagne, Fédération de Russie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, "L'ex-République yougoslave de Macédoine", Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, République de Moldova, République slovaque, Monaco, Monténégro, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Serbie, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine)

« Les abus sexuels sur enfants sont un grave problème d'atteinte aux droits de l'homme; lutter contre ces abus devrait être une priorité politique ». (Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, 2011)

« Aucune violence faite aux enfants n'est justifiable; toute violence à leur égard est évitable ». (Etude mondiale de l'ONU sur la violence à l'encontre des enfants, 2006)

Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web