Le mot du Président

George Mavrotas

« La manipulation des compétitions sportives constitue l'une des principales menaces pour le sport, avec le dopage et la violence (sous toutes ses formes). Le Conseil de l'Europe est en première ligne contre la manipulation des compétitions sportives, la Convention Macolin étant le seul traité international juridiquement contraignant sur ce sujet.

 

Je suis très honoré et reconnaissant d'avoir été élu président du Comité de suivi de la Convention Macolin, qui a le rôle important de coordonner les principaux acteurs, de surveiller sa mise en œuvre et, finalement, d'encourager davantage de pays à ratifier la Convention. Je suis fermement convaincu que la lutte contre la manipulation des compétitions sportives est un "sport d'équipe", un effort collectif. Nous devons unir nos forces autant que possible et faire de cette lutte un défi mondial. Les gouvernements, le mouvement sportif, les organisations internationales, les services répressifs, les autorités chargées des paris, sont tous dans la même équipe contre un adversaire commun. En outre, nous devons garder à l'esprit que notre tâche n'est pas une course de vitesse, mais plutôt un marathon, dans lequel il n'y a pas de temps à perdre.

 

La convention de Macolin porte sur les valeurs du sport et sur la manière de les protéger dans l'ère moderne. Le comité de suivi est désormais le "véhicule" de Macolin, ce qui constitue pour nous un grand défi et une responsabilité encore plus grande. Avec mes collègues du Comité et du Bureau, avec l'aide précieuse du Secrétariat et de toute l'organisation du Conseil de l'Europe, nous allons travailler dans ce sens et montrer que la Convention Macolin est active, efficace et attractive pour tous ceux qui veulent unir leurs forces pour protéger le sport et ses valeurs. »

 

Le Comité de suivi

Le Comité Macolin a été créé pour surveiller la mise en œuvre de la Convention par ses États parties. Après sa première réunion les 24 et 25 novembre 2020, ses principales tâches seront les suivantes :

  • Évaluer la conformité de la législation, des politiques et des pratiques des États parties avec la Convention ;
  • Faire des recommandations aux Parties sur les mesures à prendre pour assurer une coopération efficace entre les autorités publiques compétentes, les organisations sportives et les opérateurs de paris ;
  • Préparer des avis à l'attention du Comité des Ministres du Conseil de l'Europe ; et
  • Promouvoir la Convention et informer les parties prenantes concernées et le public des activités entreprises dans le cadre de la Convention.

Le Comité est composé de représentants des États parties ainsi que d'observateurs.

 

@Shutterstock

 

Le Bureau est actuellement composé comme suit :

  • Présidence: Georges Mavrotas, Grèce
  • Vice-Présidence: Pedro Carvalho, Portugal
  • Membres élu-e-s :
    • Natalia Chiriac, République de Moldavie
    • Nataliia Radchuk, Ukraine
    • Wilhelm Rauch, Suisse

Première réunion du Comité de suivi

Le Comité Macolin s'est réuni pour la première fois les 24 et 25 novembre 2020. Les délégués des sept États parties (Italie, Grèce, Norvège, Portugal, République de Moldova, Suisse et Ukraine) ont adopté le règlement intérieur du Comité et ont eu un premier échange de vues sur les méthodes de travail, la coopération avec les principales parties prenantes et les approches en matière de contrôle. La liste des décisions comprend l'octroi du statut d'observateur au Comité international olympique, à INTERPOL et au GLMS (Global Lotteries Monitoring System). Le Comité a également convenu de l'importance d'intégrer le Réseau des Plateformes nationales (Groupe de Copenhague). Dans ses travaux en tant que groupe consultatif et a décidé de discuter d'un éventuel mandat lors de sa prochaine réunion.

 

Deuxième réunion du Comité de suivi

Le Comité de suivi de la Convention de Macolin a tenu sa deuxième réunion en ligne les 23 et 24 juin 2021. Les délégués des sept Etats parties (Grèce, Italie Norvège, Portugal, République de Moldova, Suisse et Ukraine) ont accordé à l'UEFA et à la FIFA le statut d'observateur auprès du Comité et ont accueilli l'Accord partiel élargi sur le sport (APES) parmi les organes du Conseil de l'Europe invités à participer à ses futures réunions.

La liste des décisions comprend également l'adoption du Mandat du Groupe consultatif sur le réseau des plates-formes nationales (Groupe de Copenhague), ainsi que l’élection du Bureau du Comité pour un mandat de deux ans. Le Comité a également identifié les axes prioritaires de travail la période à venir, y compris un projet de liste des organisations sportives et la base nécessaire à une discussion sur le récent engagement de Malte à signer la Convention.