Le Réseau des Plateformes nationales du Conseil de l’Europe (appelé « Groupe de Copenhague ») créé en 2016 rassemble 33 pays représentés par leurs Coordonnateurs. Le Réseau a jeté les bases d’une coopération transnationale permettant ainsi l’échange d’informations, d’expériences et d’expertises essentielles à la lutte contre la manipulation des compétitions sportives.

 

Les priorités du Réseau sont:

 

  • Identifier et mettre en évidence les pratiques exemplaires;
  • Fournir un soutien pratique aux Plateformes nationales existantes pour les aider à consolider et à améliorer leurs systèmes;
  • Soutenir les nouveaux pays qui ratifient la Convention pour la création de leurs Plateformes nationales;
  • Renforcer les capacités institutionnelles et professionnelles des acteurs nationaux et internationaux.

 

Le Groupe de Copenhague a notamment :

 

  • mis en place un système d’alerte et de surveillance (voir dans « ressources ») qui renforce la réactivité des Plateformes nationales vis-à-vis de toutes les formes de manipulation, qu’elles soient liées ou non aux paris sportifs.
  • identifié différents types de manipulation (voir « typologie ») établissant ainsi une terminologie commune et mobilisant adéquatement les acteurs en fonction de la situation.

 

Le Groupe de Copenhague s’appuie sur des groupes de travail qui traitent, entre autres, des stratégies de protection des données, de l’organisation des échanges d’informations et du suivi des grands événements sportifs.

 

Les activités du Groupe de Copenhague sont soutenues par la FIFA, GLMS, INTERPOL, le CIO et l’UEFA.

 

 

Points of contact

Personnes de contact