Le Partenariat pour une bonne gouvernance

L’Union européenne et le Conseil de l’Europe travaillent ensemble pour promouvoir les valeurs communes que sont l’Etat de droit, les droits de l’homme et les libertés fondamentales, ainsi que la démocratie pluraliste dans toute l’Europe et ses environs.

En 2014, ils ont lancé une initiative commune: le programme du Partenariat pour une bonne gouvernance (PGG), qui vise à fournir un soutien sur mesure aux pays du Partenariat oriental afin de rapprocher la législation et les pratiques nationales des normes européennes en matière de droits de l'homme, d'Etat de droit et de démocratie.

Le programme comporte deux phases successives : PGG I (2015-2018) et PGG II (2019-2021). Depuis 2017, PGG s'est concentré sur la fourniture d'expertise juridique et d'assistance technique pour aider les institutions des pays du Partenariat oriental à mettre en œuvre des réformes nationales dans le domaine judiciaire et à lutter contre la corruption pour les rapprocher des normes du Conseil de l'Europe dans ces domaines.

Dans le cadre du PGG I, des progrès ont été accomplis dans la mise en place d'organes indépendants de lutte contre la corruption et dans l'avancement des réformes judiciaires. Les travaux se poursuivent dans le cadre de PGG II et visent à maintenir les résultats obtenus jusqu'à présent et à fournir des services plus efficaces et de meilleure qualité aux citoyens.

Cela se fait à travers diverses activités: révision de la législation, conférences, séminaires, groupes de travail, travail en réseau et sessions de formation dirigées par des agents du Conseil de l'Europe et des experts internationaux.

Grâce à la mise en œuvre de réformes judiciaires clés et à la lutte contre la corruption, les pays du Partenariat oriental renforceront la confiance de leurs citoyens dans l'État, renforceront la stabilité à long terme dans la région et créeront un climat propice aux investissements.