En 50 ans, d'une ville agricole de 2.908 habitants (1960), Fuenlabrada s'est transformée en une ville avec une population de 200,705 habitants en 2014. Ses principales activité économiques sont le secteur industriel et celui des services. Son économie est basée sur les petites et moyennes entreprises et de nombreuses zones industrielles qui font de la ville un moteur économique de Madrid.

Statut de la ville Statut de la ville
Diversité de la population Diversité de la population

Fuenlabrada présente un portrait démographique intéressant, marqué par la jeunesse et la diversité. L'âge moyen de la population est de 6 ans inférieure à la moyenne nationale et plus d'un cinquième des habitants ne dépasse pas 20 ans. L'âge moyen des immigrants à Fuenlabrada est de 32 ans, contrairement à une moyenne de 38 ans chez les autochtones.

14.1% de la population totale de la ville est constituée par des ressortissants d'autres pays (28.296), avec 31% de citoyens de l'UE et le reste des pays du tiers-monde. Les pays avec la plus grand représentation sont la Roumanie (5,979) avec 21,1% de la population migrante, le Maroc 16,1% (4.576), le Nigéria 8,6% (2.444) et la Chine 6,7% (1.921), suivi par la Colombie et l'Equateur, qui ont un nombre élevé de naturalisations.

Profil et activités Profil et activités

Fuenlabrada travaille depuis plus de 10 ans en faveur de l'interculturalité: en 1999, le service municipal sur la migration a été lancé. En 2001, le conseil municipal met en place une stratégie intégrée avec le Premier Plan de coexistence interculturelle et de solidarité. A cette époque, le Forum pour l'intégration sociale des immigrants (1999) a été créé, ainsi que les conférences de sensibilisation contre le racisme et la xénophobie (à partir de 1999). Plus tard, le deuxième plan pour la coexistence (2006-2009) a été élaboré, incluant un grand nombre de services municipaux (13) et a représenté un effet important sur la transversalité. À l'heure actuelle, il est prévu de lancer un troisième plan pour la coexistence.

Fuenlabrada a participé avec d'autres conseils municipaux à un programme européen pour soutenir les initiatives qui luttent contre le racisme et la xénophobie, comme le projet "anti-rumeurs" et continue de le faire, de mener des campagnes de sensibilisation municipale dans le but de continuer à contribuer à une meilleure cohésion dans la municipalité.

Grâce à tous ces efforts, unn important réseau de la participation citoyenne existe avec plus de 400 entités enregistrées, parmi lesquelles plus de 60 organisations d'immigrants ou de pro-immigrants  .

En 2013, le conseil municipal de Fuenlabrada a reçu, conjointement avec neuf autres municipalités espagnoles, le PREMIO, un prix pour les meilleures pratiques et expériences en matière d'intégration des immigrants, accordé à des projets financés par le Fonds social européen et le ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale. Il était destiné aux activités qui ont été développés par le département de la protection sociale: la coexistence interculturelle avec les familles de nationalités distinctes; et le travail dans le domaine de la réception et de l'intégration.

Index des "Cités interculturelles" Index des "Cités interculturelles"

maire maire

Francisco Javier AYALA ORTEGA

Réseau - Espagne Réseau - Espagne