Retour

Réfugié aujourd'hui - citoyen demain?

Initiative conjointe des maires ICC pour la Journée mondiale des réfugiés 2018
20 juin 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Réfugié aujourd'hui - citoyen demain?

Les politiques sur les réfugiés suscitent un débat qui divise profondément. Une voix est rarement entendue : la voix des villes. Prendre en compte la voix des villes peut non seulement rendre le débat plus constructif, mais aussi contribuer à forger des politiques qui renouent avec la solidarité et la cohésion sociale.

La plupart des demandeurs d'asile et des réfugiés vivent dans les villes: dans les quartiers, les parcs, les entreprises, les hôpitaux et les écoles ; ils ne constituent pas une question politique abstraite: ce sont des êtres humains ayant des besoins, des responsabilités et des aspirations.

Les maires se préoccupent des habitants de leurs villes. Ils se soucient à la fois de l’assistance dont a besoin les nouveaux arrivants, et de la prospérité et du bien-être de toute la communauté. Par conséquent, nous devons trouver un moyen de concilier les deux. Nous ne pouvons pas nous permettre de nous engager dans des luttes politiques de court terme et négliger la perspective à long terme.

Nous devons préparer le terrain pour que les réfugiés d'aujourd'hui deviennent les citoyens de demain. S'ils ne peuvent pas travailler, étudier, créer des entreprises et même faire du bénévolat en raison d'obstacles juridiques ou administratifs, ou parce qu'ils n'ont pas la possibilité d'apprendre notre langue, nous devons trouver un moyen d'éviter de gâcher ces vies et ces talents. Nous pouvons y parvenir si nous arrivons à convaincre nos concitoyens que les migrants ne sont pas une menace, mais une opportunité de construire des villes plus inclusives, ouvertes, créatives et dynamiques pour tous.

Nous appelons à l’élaboration d’une politique qui prendra sérieusement en compte l’intégration, car ce sont nos attitudes d’aujourd’hui qui vont déterminer si la migration sera bénéfique ou néfaste à la société.

Une intégration réussie ne peut pas être basée sur le rejet et la peur. Cela ne peut fonctionner que si préexistent un respect mutuel et une identité commune plurielle partagée. Nous pouvons aider les nouveaux venus à adopter les valeurs d'égalité, de droits de l’homme et de démocratie, qui sont les piliers de nos sociétés, seulement si nous sommes capables de démontrer que nous vivons nous-mêmes de ces valeurs. Nous devons montrer l'exemple en construisant des démocraties sans relâche - ouvertes, justes et inclusives.

Afin de faire de notre mission un succès, nous travaillons avec d'autres villes dans des réseaux tels que le réseau des cités interculturelles qui est soutenu par le Conseil de l'Europe. Nous concevons ensemble des approches novatrices qui visent à la fabrication d’écoles, de quartiers et d’institutions communautaires plus diverses, à prévenir la discrimination, à lutter contre l'extrémisme violent et la haine et à encourager la confiance par l'interaction entre tous les membres de la communauté. Nous nous efforçons de créer les conditions pour que chacun ait son mot à dire dans les affaires locales et porte ses aspirations autour d'une vision commune, qu'il soit officiellement citoyen ou non. Pour nous, tous ceux qui se sentent appartenir à la ville sont des citoyens.

L'expérience et les connaissances que les villes ont acquises de ce qui fonctionne pour l'intégration peuvent aider à rendre les politiques nationales plus efficaces. Il est temps d'écouter la voix des villes.

Signataires

  • M. Antonio DECARO, Maire de Bari (Italie)
  • M. Erlend HORN, adjoint au maire de Bergen (Norvège)
  • M. Juan María ABURTO, Maire de Bilbao (Espagne)
  • M. Ricardo RIO, Maire de Braga (Portugal)
  • Mme Ana Belén CASTEJON HERNANDEZ, Maire de Carthagène (Espagne)
  • M. Massimo BOSSO, Maire de Casalecchio di Reno (Italie)
  • Mme Amparo MARCO GUAL, Maire de Castelló (Espagne)
  • M. Florian JANIK, Maire d'Erlangen (Allemagne)
  • Mme Elisabeth PREUß, adjointe au maire d’Erlangen (Allemagne)
  • Mme Susanne LENDER-CASSENS, adjointe au Maire d’Erlangen (Allemagne)
  • M. Francisco Javier AYALA ORTEGA, Maire de Fuenlabrada (Espagne)
  • M. Imanol LANDA JAUREGI, Maire de Getxo (Espagne)
  • M. Yasutomo SUZUKI, Maire de Hamamatsu (Japon)
  • M. Pantelis KOLOKAS, adjoint au maire de Ioannina (Grèce)
  • M. Harald FURRE, Maire de Kristiansand (Norvège)
  • M. Nicos NICOLAIDES, Maire de Limassol (Chypre)
  • M. Fernando MEDINA, Maire de Lisbonne (Portugal)
  • M. Damien EGAN, Maire de l'arrondissement de Londres de Lewisham (Royaume-Uni)
  • M. Bernardino SOARES, Maire de Loures (Portugal)
  • M. Hryhoriy PUSTOVIT, Maire par intérim de Lutsk (Ukraine)
  • Cr Bob TURNER, Maire de Melton (Australie)
  • Mme Cecilia Soto, Présidente fédérale de la Commission permanente sur la ville de Mexico, LXIIIe législature du Congrès fédéral mexicain (Mexique)
  • M. Isaltino MORAIS, Maire d'Oeiras (Portugal)
  • M. Anatoliy VERSHINA, Maire de Pavlograd (Ukraine)
  • M. Luca VECCHI, Maire de Reggio Emilia (Italie)
  • M. Ardell Fr. BREDE, Maire de la ville de Rochester, Minnesota (USA)
  • M. Jordi VIÑAS, maire de Salt (Espagne)
  • M. Eneko GOIA, Maire de San Sebastian/Donostia (Espagne)
  • M. Emídio SOUSA, Maire de Santa Maria da Feira (Portugal)
  • M. Pedro SANTISTEVE ROCHE, Maire de Saragosse (Espagne)
  • M. Maurizio MANGIALARDI, Maire de Senigallia (Italie)
  • M. Roland RIES, Maire de Strasbourg
  • M. Carlos Enrique ALONSO RODRIGUEZ, Président du Cabildo de Tenerife (Espagne)
  • Mme Chiara APPENDINO, Maire de Turin (Italie)
  • M. Sergiy MORGUNOV, Maire de Vynnytsia (Ukraine)

Couverture médiatique


Médias sociaux Médias sociaux