Retour

Reconnaissance des qualifications des réfugiés – une nouvelle initiative du Conseil de l’Europe

Reconnaissance des qualifications des réfugiés – une nouvelle initiative du Conseil de l’Europe

La crise des réfugiés a affecté la plupart des pays d’Europe. Le Conseil de l’Europe développe des outils pour aider les réfugiés à intégrer et participer à leurs nouvelles collectivités d’accueil. Une de ces initiatives est le passeport européen des qualifications des réfugiés (PEQR). Basé sur la Convention de reconnaissance de Lisbonne du Conseil de l’Europe et de l’UNESCO, le PEQR est testé dans le cadre d’un projet pilote et en partenariat avec les autorités grecques et les centres de reconnaissance de Grèce, Italie, Norvège et Royaume-Uni.  Le HCR soutient également le projet.  

Le PEQR est un document qui fournit une évaluation des qualifications académiques revendiquées par les réfugiés, basée sur la documentation disponible et un entretien structuré. Il présente aussi les informations portant sur l’expérience professionnelle du candidat et sa maîtrise des langues.  Si la décision de l’évaluateur est positive, le passeport européen des qualifications des réfugiés est émis et sera valide pour une durée de cinq ans. Suite aux deux sessions d’évaluation qui ont eu lieu aux mois de mars et juin 2017 à Athènes, 53 des 62 candidats interviewés ont reçu le PEQR. La prochaine session d’évaluation aura lieu au mois de septembre, également à Athènes.

Le PEQR permet aux réfugiés de voir leurs qualifications évaluées, même dans le cas où celles-ci ne peuvent être dûment documentées, ce qui est primordial pour l’intégration dans la société et le marché du travail, ainsi que pour la poursuite d’études. Il s’agit d’établir un système qui pourra être utilisé dans le futur dans d’autres pays, incluant les entretiens en ligne. Notre but est que le PEQR soit accepté dans d’autres pays afin que réfugiés et autorités évitent de nouvelles évaluations quand les réfugiés changent de pays. A long terme, cette méthodologie peut faciliter et accélérer l’évaluation des qualifications des réfugiés.

Si le projet trouve les fonds nécessaires en 2018, plus de pays pourront être concernés et le projet cherchera à élargir le réservoir d’évaluateurs formés.

Le passeport européen des qualifications des réfugiés sera présenté et débattu durant l’événement marquant les 10 ans des Cités interculturelles qui aura lieu les 28 et 29 novembre 2017 à Lisbonne, afin d’encourager les villes à soutenir les réfugiés possédant ce document.


Médias sociaux Médias sociaux