Projet basé sur la Convention de reconnaissance de Lisbonne du Conseil de l’Europe

 

Les partenaires incluent le Ministère de l’éducation, de la recherche et des affaires religieuses grec, le Ministère de l'éducation, des universités et de la recherche italien, la Conférence des recteurs des universités d'Italie, le Ministère de l'éducation et de la recherche norvégien et les centres de reconnaissance de qualifications en Allemagne, Arménie, Canada, France, Grèce, Italie, Norvège, Pays-Bas et Royaume-Uni.

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés en Grèce et la Représentation du HCR auprès des institutions européennes à Strasbourg soutiennent également le projet.

 

 


Qu’est-ce qu’un Passeport Européen de Qualifications pour les Réfugiés?

 

Le Passeport Européen de Qualifications pour les Réfugiés est un document qui fournit une évaluation des qualifications académiques basée sur les documents disponibles et un entretien. Il présente aussi les informations portant sur l’expérience professionnelle du candidat et sa maitrise des langues. Le document fournit des informations fiables au vu de l’intégration sur le marché du travail et la poursuite d’études supérieures.

C’est une forme d’évaluation particulière destinée aux réfugiés, même à ceux qui ne sont pas en mesure de justifier leurs qualifications sur la base de documents.

 

  Téléchargez la brochure « Le Passeport Européen de Qualifications pour les Réfugiés »                                

 

 


 

La démarche :

 

Combien de temps nécessite la réalisation de cette démarche?

Le questionnaire est normalement envoyé aux candidats trois semaines avant l’évaluation, avec deux semaines pour le remplir, donnant ainsi une semaine aux évaluateurs pour les examiner. Les évaluations elles-mêmes durent entre 45 minutes et une heure, après quoi une décision sur la délivrance ou non du certificat est prise. Si la décision est positive, le Passeport Européen de Qualifications pour les Réfugiés est délivré et valide pour 5 ans à partir de la date de délivrance.

 

Quand débute la démarche?

Le projet a été lancé en 2017 en tant qu'initiative pilote. Au cours de la phase pilote, trois sessions d'évaluation ont eu lieu en Grèce où 92 réfugiés ont été interviewés par des évaluateurs professionnels et 73 EQPR ont été délivrés.

À partir de janvier 2018, une nouvelle phase du projet, qui durera trois ans (2018-2020), est en cours de mise en œuvre. En 2018, cinq sessions d'évaluation auront lieu en Grèce, en Italie et aux Pays-Bas.

                              

 

Vidéo Vidéo

 

Cette vidéo incorpore un message de Tomáš Boček, Représentant spécial du Secrétaire Général sur les migrations et les réfugiés. Elle présente également le récit de deux réfugiés, Mahmoud Alkoko et Anwar Horani, qui racontent l'impact du Passeport européen des qualifications des réfugiés sur leur vie.