Ancrée dans la Convention culturelle européenne, la mission de la Direction de la participation démocratique (qui fait partie de la Direction générale de la démocratie du Conseil de l’Europe - DGII) est de promouvoir le développement de la démocratie, des droits de l’homme et de l’État de droit grâce aux programmes du Conseil de l’Europe dans les domaines de l’éducation, de la politique de jeunesse et de la pratique en la matière. Les programmes mettent l’accent sur la génération montante, pour permettre aux enfants et aux jeunes de devenir des citoyens européens responsables et engagés, qui défendent les droits de l’homme et participent pleinement à la vie démocratique.
 

Le Service de l’éducation


Le Service de l’éducation élabore des politiques et des pratiques en vue d’aider les États membres à développer une culture de la démocratie par le biais de l’éducation. Son action couvre tous les domaines et niveaux de l’enseignement.

Le Service de l’éducation oeuvre en outre au renforcement des capacités et à la coopération. Parmi les instruments clés à sa disposition figurent :

  • la Convention culturelle européenne (article 2),
  • le nouveau cadre de compétences pour une culture de la démocratie,
  • la Charte sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme,
  • la Recommandation CM/Rec(2012)13 du Comité des Ministres aux États membres en vue d’assurer une éducation de qualité,
  • la Convention de Lisbonne et
  • le Cadre européen commun de référence pour les langues.


Le programme est supervisé par le Comité directeur pour les politiques et pratiques éducatives (CDPPE) et englobe des projets sur :

  • l’éducation à la citoyenneté démocratique/l’éducation aux droits de l’homme ;
  • la citoyenneté numérique ;
  • les compétences pour une culture de la démocratie ;
  • l’Espace européen de l’enseignement supérieur ;
  • la reconnaissance des qualifications ;
  • l’enseignement de l’histoire;
  • les politiques linguistiques ;
  • l’intégration linguistique des migrants adultes ;
  • la formation et le renforcement des capacités des professionnels de l’éducation (programme Pestalozzi) ;
  • l’éthique, la transparence et l’intégrité dans l’éducation ;
  • la mémoire de l’Holocauste et la prévention des crimes contre l’humanité ; et
  • la dimension religieuse du dialogue interculturel.


Une partie du programme est menée par le biais des programmes conjoints avec la Commission européenne, le mécanisme de subvention Espace économique européen/Norvège et le Centre européen pour les langues vivantes à Graz, ainsi qu’en coopération avec le Centre européen Wergeland.