Retour

Un test de citoyenneté interculturelle pour évaluer les compétences des citoyens

Strasbourg, France 27-28 mars 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Un test de citoyenneté interculturelle pour évaluer les compétences des citoyens

Le débat autour de la citoyenneté active en tant que facteur d'intégration positive devient crucial pour les villes engagées dans l'ouverture d'espaces politiques et de participation pour les nouveaux arrivants. La citoyenneté active est à la fois un moyen d'assurer l'égalité d'accès aux droits des non-nationaux, une justice effective dans la vie quotidienne et la base d'une nouvelle solidarité collective. Pour surmonter les divisions ethniques, religieuses, linguistiques, sociales et économiques, cette solidarité doit découler de l'adhésion à un ensemble de valeurs communes, d'un sentiment partagé d'appartenance à la ville par tous les habitants et d'une identité locale pluraliste. Tout naturellement, l'interculturalisme nourrit ainsi le développement du concept de «citoyenneté urbaine», conçu comme un «droit à la ville».

A la demande des coordinateurs des cités interculturelles, le programme ICC a mis en place un groupe de travail pour développer un test de citoyenneté interculturelle. Le test évaluera les connaissances et la sensibilisation des citoyens sur les droits de l'homme, leurs compétences interculturelles, leur perception de la diversité comme un avantage, ainsi que leur volonté d'agir de manière interculturelle. Ce sera à la fois un outil éducatif et politique; Contrairement au test de citoyenneté nationale, il ciblera l'ensemble de la population et évaluera leurs compétences et leur disposition à se comporter en citoyens actifs dans diverses sociétés. La première réunion du groupe de travail s'est tenue au Conseil de l'Europe les 27 et 28 mars et a remis une matrice et le projet de questions pour le test.


Médias sociaux Médias sociaux