Retour

Après 8 ans d'engagement avec les Cités interculturelles, le Mexique intègre l'interculturalisme dans son Plan national de développement.

Mexico, Mexique 16 février 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Après 8 ans d'engagement avec les Cités interculturelles, le Mexique intègre l'interculturalisme dans son Plan national de développement.

Le 29 novembre 2017, lors de l'événement marquant de Lisbonne célébrant le 10e anniversaire du Programme des Cités interculturelles du Conseil de l'Europe, il a été annoncé que la Chambre des députés mexicaine avait voté une réforme du Plan national de développement visant à intégrer l'interculturalisme dans toutes les politiques et tous les programmes gouvernementaux. La loi a été promulguée par le Président mexicain le 16 février 2018.

Le Programme des Cités interculturelles du Conseil de l'Europe a été l'un des principaux moteurs de cette réussite. En 2010, Mexico City est devenue la première ville non européenne à rejoindre les Cités interculturelles. Le Conseil de l'Europe a aidé la ville de Mexico à concevoir ses programmes interculturels et à devenir la première ville membre à adopter une loi locale sur l'interculturalité. ICC a également appuyé l’introduction de la perspective interculturelle dans la première Constitution de Mexico et son engagement à inclure l'interculturalisme dans la législation nationale.

Le Mexique est ainsi devenu l'une des premières nations à inclure l'interculturalisme dans sa législation fédérale et, espérons-le, à inspirer d'autres États. Cela ne serait pas possible sans l'engagement de Mme Cecilia Soto, présidente du Comité permanent sur Mexico à la Chambre fédérale des députés, qui était le principal promoteur de cette initiative.

La nouvelle loi mexicaine confirme l'une des prémisses du document ICC sur l'événement marquant de Lisbonne intitulé « Egalité, diversité et inclusion : une seule mission pour les villes », à savoir que « lorsque les politiques nationales n’offrent pas d’outils efficaces permettant d’aborder l’inclusion civique de citoyens étrangers, les villes peuvent innover et expérimenter des pratiques qui, en cas de succès, sont même susceptibles d’entraîner des changements dans la législation, y compris au niveau de l’État ».

La nouvelle loi mexicaine est une garantie que même si le leadership politique change, tout nouveau gouvernement est obligé d'inclure la perspective interculturelle dans toutes les politiques et tous les programmes.  


Voice Over - 1er numéro Voice Over - 1er numéro
Médias sociaux Médias sociaux