Les enfants peuvent être confinés, mais leurs droits ne le sont pas !

La plupart des experts et du personnel travaillant au Conseil de l'Europe ont poursuivi leur travail en faveur des droits de l'enfant depuis leur domicile, en utilisant la technologie et les nouvelles méthodes de travail pour accomplir leur mission. Ils ont notamment passé en revue les mesures prises par différents pays pour gérer la pandémie COVID-19 et ont donné des conseils sur la manière d'atténuer les effets négatifs qu'ils peuvent avoir sur les enfants en général et dans les situations vulnérables.

Cette page offre un accès direct aux : 

  • Réponses à la crise par les organes du Conseil de l'Europe,
  • Réponses thématiques fournies par d'autres organisations internationales et la société civile pour soutenir les enfants dans l'environnement numérique,
  • Réponses fournies par les États membres représentés au Comité de Lanzarote (LC)
Réponses du Conseil de l'Europe Réponses du Conseil de l'Europe

 Les organes du Conseil de l'Europe en réponse à la crise

Nous compilons les réponses des organes du Conseil de l'Europe aux situations qui nous préoccupent le plus et fournissons des informations sur la meilleure façon de protéger les enfants dans leurs activités en ligne croissantes pendant la crise.

Orientation thématique Orientation thématique

 Les enfants peuvent atteindre le monde depuis chez eux

La crise sanitaire mondiale a entraîné des changements sans précédent dans nos interactions et nos routines en raison de l'éloignement et du confinement social. Dans de nombreux pays, seules les entreprises essentielles ont fonctionné normalement, tandis que de nombreux adultes dans les institutions et les entreprises ont travaillé à domicile et que les enfants ont suivi leurs cours en ligne. Les familles, les communautés, les entreprises et les gouvernements ont beaucoup appris sur l'internet, la technologie numérique et les médias sociaux pour poursuivre leurs activités quotidiennes et ont aussi considérablement étendu leur utilisation à des fins de divertissement.

 

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont permis aux enfants de poursuivre leur éducation et d'acquérir de nouvelles compétences ; d'accéder à l'information et de demander conseil et soutien s'ils sont inquiets ; de jouer et de rester en contact avec leurs pairs et leurs proches. Les écrans ont aidé de nombreux enfants à faire face à l'enfermement et continuent de le faire dans le cadre d'un déconfinement progressif, mais ils les exposent aussi à des risques. Des conseils sur certains de ces défis fournis par différentes institutions, organisations et médias peuvent être trouvés sous les rubriques suivantes.


Initiatives nationales Initiatives nationales

 Protéger les enfants contre les abus sexuels en temps de pandémie de Covid-19

Suite à la Déclaration sur le renforcement de la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels en temps de pandémie COVID-19 faite début avril 2020 par le Président et la Vice-présidente du Comité de Lanzarote, un appel a été lancé à tous les États parties à la Convention de Lanzarote, aux observateurs du Comité et aux autres partenaires pour qu'ils fassent part des initiatives pertinentes prises à la suite du confinement pour assurer la protection des enfants contre la violence sexuelle. Par la suite, le Bureau du Comité de Lanzarote a demandé des informations plus spécifiques (y compris des données pertinentes) sur les effets de la réponse donnée à la crise sur le maintien des mesures de protection de l’enfance et de soutien des enfants, la création éventuelle de nouveaux mécanismes, ainsi que sur la manière dont les enfants ont été entendus concernant leur protection contre les abus et l'exploitation sexuels pendant la crise et seront entendus lors de l'évaluation des mesures.

Afin de permettre le partage d'expériences et d'unir les forces pour éradiquer à tout moment la violence sexuelle contre les enfants, le Comité de Lanzarote a accepté de publier en ligne toutes les informations pertinentes recueillies lors des exercices ci-dessus, telles qu'elles ont été soumises à lanzarote.committee@coe.int.

Ce document compile les informations reçues des Parties à la Convention de Lanzarote ainsi que des informations transmises par d’autres parties prenantes. Les réponses sont reproduites dans la version linguistique dans laquelle elles ont été reçues (anglais ou français).

Etats parties à la Convention de Lanzarote Etats parties à la Convention de Lanzarote