Retour

40ème réunion du GRETA et élection du nouveau Président et de Vice-Présidents

Vidéoconférence. 26 mars 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
40ème réunion du GRETA et élection du nouveau Président et de Vice-Présidents

Le Groupe d'experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) a tenu sa 40ème réunion du 22 au 26 mars 2021, par vidéoconférence.

Le GRETA a élu un un nouveau Bureau pour les deux années à venir. Mme Helga Gayer, qui est chef adjointe de l’unité d’analyse de la police criminelle fédérale allemande chargée de la traite des êtres humains, a été élue présidente du GRETA. Mme Antoaneta Vassileva, experte principale au sein de l'association Animus/La Strada Bulgarie et coordinatrice de programme au centre bulgare pour un Internet plus sûr, a été élue première vice-présidente du GRETA. Mme Julia Planitzer, experte associée à l'Institut des droits de l'homme Ludwig Boltzmann de Vienne, a été élue deuxième vice-présidente du GRETA.

La réunion s'est déroulée dans un climat de confiance.

Lors de la réunion, le GRETA a adopté les rapports finaux du troisième cycle sur le Monténégro et la Roumanie. Ces rapports seront envoyés aux autorités concernées et seront ensuite rendus publics, ainsi que les éventuels commentaires finaux reçus de la part des autorités.

La réunion a également permis au GRETA d'adopter les rapports finaux de troisième cycle sur le Monténégro et la Roumanie.

Le GRETA a également approuvé les projets de rapports de troisième cycle sur Malte et le Royaume-Uni. Le GRETA a décidé de transmettre ces projets de rapports aux autorités nationales concernées et de leur demander de soumettre leurs commentaires dans un délai de deux mois. Les commentaires seront pris en compte lorsque le GRETA rédigera ses rapports d'évaluation finaux. Les projets de rapports du GRETA restent confidentiels jusqu'à leur adoption définitive.

En outre, le GRETA a approuvé un projet de deuxième rapport sur la conformité du Kosovo* avec les normes de la Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains, préparé dans le cadre d'un projet financé par une contribution volontaire.

La réunion du GRETA s'est terminée par l'adoption du projet de deuxième rapport.

Lors de la réunion, le GRETA a également discuté de ses futures visites et d'autres sujets relevant de son mandat.


* "Toute référence au Kosovo, qu'il s'agisse du territoire, des institutions ou de la population, dans ce texte doit être comprise en pleine conformité avec la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies et sans préjudice du statut du Kosovo."