Retour

Session européenne en ligne de mise en réseau pour faciliter l'échange d'informations et d'expériences sur la manipulation des compétitions sportives

Strasbourg 12 octobre 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Session européenne en ligne de mise en réseau pour faciliter l'échange d'informations et d'expériences sur la manipulation des compétitions sportives

Le projet « Keep Crime Out of Sport + » (KCOOS+) du Conseil de l'Europe est de retour avec une grande variété d'activités prévues jusqu'en décembre 2021. Ces activités comprennent la mise à jour du Club House Macolin, des réunions de facilitation nationales et internationales (par exemple, des ateliers, des webinaires ou une assistance technique bilatérale), ainsi que des forums de renforcement des capacités et de confiance avec une forte perspective internationale et mondiale.

En tant que forum régional de renforcement des capacités et de confiance, la session européenne en ligne de mise en réseau a été organisée le 8 octobre 2021, sous la forme d'un atelier entre pairs des Plateformes nationales avec des contributions des principales parties prenantes européennes. Nous entendons par " plate-forme nationale " le centre national clé décrit à l'article 13 de la Convention sur la manipulation des compétitions sportives, dédié à la coordination de la lutte contre la manipulation des compétitions au niveau national. Les principales parties prenantes à la manipulation des compétitions sportives comprennent les autorités publiques (responsables du sport, de la réglementation des jeux, de l'application de la loi et des poursuites) ainsi que des entités privées, telles que les acteurs du sport et des paris.

L'objectif de la session de mise en réseau était de faciliter l'échange d'informations et d'expériences sur la manipulation des compétitions sportives. Un élément clé du format de l'atelier entre pairs a permis une participation interactive ainsi que la contribution des représentants et des partenaires des plateformes nationales, afin de partager leurs expériences sur leur travail indispensable à la mise en œuvre de la Convention de Macolin. L'événement en ligne a été organisé autour de deux sessions principales, à savoir les exemples de meilleures pratiques des plateformes nationales et la coopération entre les parties prenantes du secteur public et de ceux du secteur privé, sport et paris.

Parmi les exemples de bonnes pratiques, les 40 participants de toute l'Europe ont eu la chance de s'inspirer de la mise en place de la plateforme nationale grecque Epathla, des mesures légales françaises d'établissement de la juridiction, du fonctionnement de l'équipe belge de lutte contre la fraude sportive ainsi que de la collaboration des parties prenantes sur les procédures d'évaluation des risques au Royaume-Uni. La session a été suivie d’échanges dynamiques sur l'organisation, la prévention, la détection et la sanction de la manipulation des compétitions.

La deuxième partie de l'événement en ligne a permis à des acteurs clés tels que les Loteries européennes, le Système mondial de surveillance des loteries (Global Lottery Monitoring System - GLMS), l'UEFA et l'opérateur français de paris, FDJ, de partager des exemples de mécanismes de coopération. Dans le domaine de la prévention, l'action de sensibilisation et l'outil de signalement français ont donné lieu à des réflexions. Dans le domaine de la surveillance, GLMS et ses opérations de détection des activités de paris suspects ainsi que l'initiative anti-match-fixing de l'UEFA, qui encourage la collaboration entre les associations de football et les parties prenantes du secteur public et des paris, ont été partagés afin de stimuler les idées des Plateformes nationales sur d'éventuelles collaborations.

« Notre plateforme nationale, qui signifie 'prix ou récompense', avec deux niveaux d'implication des principales parties prenantes, facilitant la mise en œuvre effective des principes de la Convention de Macolin, peut servir de guide et d'inspiration pour d'autres dans l'organisation éventuelle d'une plateforme nationale", a déclaré Georgios Mavrotas, Secrétaire général des sports du ministère de la culture et des sports de la République hellénique et Président d'Epathla, qui figurait parmi les présentateurs.

La session européenne de mise en réseau faisait partie d'une série d'événements en ligne qui facilitent la coopération pour accélérer la mise en œuvre des principes de la Convention de Macolin. Un webinaire conjoint de l'IOC et du Conseil de l'Europe sera organisé le 27 octobre sur le rôle des comités nationaux olympiques au sein d'une plate-forme nationale et un webinaire conjoint de GLMS et du Conseil de l'Europe aura lieu en décembre pour renforcer la collaboration entre les représentants des plates-formes nationales et des loteries nationales afin de lutter contre la manipulation des compétitions sportives.


A propos de KCOOS+

Le Conseil de l'Europe a lancé KCOOS+ en 2018 pour soutenir les autorités publiques et les acteurs nationaux impliqués dans la lutte contre la manipulation des compétitions sportives. Il vise à accompagner les acteurs législatifs, institutionnels et professionnels qui souhaitent s'aligner sur les objectifs et les valeurs de la Convention de Macolin.

Le projet KCOOS+ est entièrement financé par des contributions volontaires fournies par : Australie (ministère de la Santé), Chypre (organisation sportive chypriote), Danemark (ministère de la Culture), France (ARJEL, FDJ, ministère des Sports, CNO), Norvège (ministère de la Culture) et Suisse (Office fédéral du sport -OFSPO), ainsi que par l'Association mondiale des loteries et les Loteries européennes.