Retour

Conférence 2021 sur la diversité : Protéger et promouvoir les droits humains des athlètes intersexes et transgenres dans les compétitions sportives

APES Strasbourg, France 6 septembre 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Conférence 2021 sur la diversité : Protéger et promouvoir les droits humains des athlètes intersexes et transgenres dans les compétitions sportives

Le monde du sport est largement organisé sur la base des catégories binaires "femmes/hommes", alors que certaines personnes peuvent ne pas correspondre, et/ou peuvent être considérées comme ne correspondant à aucune de ces deux catégories ; c'est souvent le cas des athlètes transgenres et intersexes. Cette catégorisation est discriminatoire à l'égard de ces athlètes, en raison des suspicions quant à leur genre et des contrôles auxquels ils peuvent être soumis, ce qui - par l'application de certaines règles - peut conduire à leur exclusion et à leur interdiction de participer librement aux compétitions et de se réaliser. Cela pose la question de l'intégration de la dimension de genre dans le sport et du respect des droits de l'homme.

Comment garantir la protection et la promotion des droits humains des athlètes intersexes et transgenres dans les compétitions sportives ? Dans la continuité de ses activités de promotion d'un sport inclusif, éthique et sûr, l'APES a organisé sa conférence sur la diversité dans un format hybride (Paris/en ligne) le 20 septembre 2021.

La conférence a rassemblé des sportifs de la communauté LGBTI, des journalistes sportifs, des experts en droits de l'homme et en égalité des sexes, des représentants du monde médical, des intervenants d'instances sportives telles que la FIFA et le CIO, des représentants de fédérations, de clubs et d'associations sportives, des universitaires et autres professionnels de la communauté sportive œuvrant pour une plus grande inclusion, qui ont débattu sur les deux thèmes inscrits à l’ordre du jour. L'événement a également été l'occasion d'entendre les témoignages de plusieurs athlètes, dont Annet Negesa (Ouganda), Chris Mosier (États-Unis) et Natalie Washington (Royaume-Uni), et de découvrir des exemples de bonnes pratiques.

A l’issue des discussions, une conférence de presse a été organisée.

 

Plus d'information sur la définition des personnes intersexes et transgenres, des ressources sur les sportifs intersexes et transgenres et la biographie des orateurs sur la page dédiée :