Retour

HealthyLifestyle4All - L'engagement du Conseil de l'Europe sur les modes de vie sains et les politiques antidopage

Convention antidopage Lille, France 16 juin 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
@Conseil de l'Europe

@Conseil de l'Europe

Le Conseil de l'Europe s'est associé à l'initiative HealthyLifestyle4All de la Commission européenne, une « campagne de deux ans visant à promouvoir des modes de vie sains pour tous, par-delà les générations et les groupes sociaux, en associant le sport et les modes de vie actifs aux politiques de santé, d'alimentation et autres », en s'engageant à réaliser une étude sur les risques sanitaires du dopage des amateurs.

 

Le sport joue un rôle important dans la protection de la santé, mais l'utilisation de substances et de méthodes dopantes par les pratiquants persiste, avec de graves conséquences.

 

Par le biais de sa Convention contre le dopage (STE n° 135), qui définit les « sportifs et sportives » comme ceux qui participent régulièrement à des activités sportives organisées, les États parties s'attaquent au dopage non seulement dans le sport d'élite, mais aussi dans un contexte beaucoup plus large, incluant les organisations sportives, les fédérations, les centres de fitness aux niveaux régional, local et national. Le Groupe de suivi de la Convention contre le dopage (T-DO) rassemble l'expertise nécessaire et agit comme un forum où les résultats de l'étude peuvent constituer la base d'éventuelles activités et initiatives politiques futures, conduisant en fin de compte à un mode de vie plus sain pour les citoyens européens.

 

Le Secrétaire général adjoint du Conseil de l'Europe, M. Bjørn Berge, a présenté cet engagement lors de son intervention au panel de haut niveau du Forum européen du sport - « Le sport européen : équitable, inclusif et prêt pour l'avenir » le 16 juin, et a souligné l'importance du sport en tant que force unificatrice pour la cohésion sociale et les droits humains : « nous voulons un sport pour tous : pour les migrants, pour les réfugiés, pour les minorités, pour les groupes vulnérables».