Retour

MONEYVAL: les risques accrus de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme requièrent une action rapide

Strasbourg 25/09/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
MONEYVAL: les risques accrus de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme requièrent une action rapide

Strasbourg, 25.09.2019 – Dans son rapport annuel pour 2018 publié aujourd’hui, l’organe de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme du Conseil de l’Europe, MONEYVAL, appelle les États à s’assurer qu’ils se sont dotés de mesures appropriées pour combattre « l’argent sale ».

Les effets de la criminalité économique, des groupes criminels organisés et du terrorisme se sont encore fait ressentir en 2018 en Europe et dans d’autres parties du monde. Dans le rapport, la Présidente de MONEYVAL, Elzbieta Frankow-Jaskiewicz, souligne qu’au vu des risques accrus il est urgent que les pays et territoires, en Europe et au-delà, appliquent des mesures énergiques contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

La Présidente cite un certain nombre d’initiatives mises en œuvre par MONEYVAL en 2018 en réponse à plusieurs problèmes urgents. Il convient notamment de renforcer les connaissances et l’efficacité des procureurs et des juges en matière de répression du blanchiment des capitaux, des infractions sous-jacentes et du financement du terrorisme, ainsi que d’intensifier les efforts visant à combattre les flux financiers associés à l’esclavage, à la traite des êtres humains et au travail forcé.

MONEYVAL a également pour priorité de s’attaquer aux conséquences dommageables du phénomène dit de « de-risking », c’est-à-dire la pratique consistant pour des banques du monde entier, depuis quelques années, à cesser toute relation commerciale avec les banques étrangères afin d’éviter (plutôt que de les gérer) les risques de blanchiment de capitaux ou de financement du terrorisme, avec pour conséquence une aggravation de ces risques dans certains pays.

En 2018 MONEYVAL a continué d’exercer son rôle en tant qu’acteur international au sein du réseau mondial d’organes de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dirigé par le Groupe d’action financière (GAFI). Le Comité a suivi activement 24 pays et territoires en adoptant des rapports d’évaluation mutuelle ou des rapports de suivi.

Contact: Jaime Rodriguez, Porte-parole/Attaché de presse, tél. + 33 3 90 21 47 04