Retour

Visite du GRETA à Chypre dans le cadre du troisième cycle d'évaluation

Strasbourg 18/06/2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Visite du GRETA à Chypre dans le cadre du troisième cycle d'évaluation

Une délégation du Groupe d'experts du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) a effectué une visite d'évaluation à Chypre du 10 au 13 juin 2019 dans le cadre du troisième cycle d'évaluation de la Convention sur la lutte contre la traite des êtres humains. Chypre figue parmi les trois premiers pays à être évalués par le GRETA sous l’axe thématique de ce nouveau cycle d’évaluation de la Convention, lequel met l’accent sur l’accès des victimes de la traite à la justice et aux recours effectifs. Avant la visite, les autorités chypriotes ont fourni une réponse au questionnaire du GRETA pour le troisième cycle d'évaluation. Outre le nouvel axe thématique, le GRETA a examiné comment les principales recommandations formulées dans son deuxième rapport d'évaluation ont été mises en œuvre.

Au cours de la visite, la délégation du GRETA a rencontré des membres du Groupe de coordination multidisciplinaire de lutte contre la traite des êtres humains. Parmi les fonctionnaires rencontrés par le GRETA figuraient des représentants du ministère de l’Intérieur, du ministère de la Justice et de l’Administration, du bureau de la police pour la lutte contre la traite des êtres humains, de l’Unité Cybercriminalité de la police, et l’Unité de lutte contre le blanchiment d’argent. De plus, la délégation du GRETA a rencontré M. Costas Clerides, procureur général, et des juges des cours d’assises et des tribunaux de district. Des discussions ont également eu lieu avec la Commissaire pour l’administration et pour la protection des droits humains, Mme Maria Stylianou-Lottides, et la Commissaire pour la protection des droits de l’enfant, Mme Leda Koursoumba.

En outre, des réunions ont été organisées avec des représentants d'organisations non gouvernementales et des syndicats, des victimes de la traite des êtres humains, ainsi qu’un avocat et un médecin ayant assisté des victimes présumées et identifiées à accéder à leurs droits. La délégation du GRETA a également rencontré des représentants du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Au cours de la visite, la délégation a visité un foyer public accueillant des femmes victimes de la traite, la Maison des enfants (suivant le modèle Barnahus), un foyer géré par une ONG pour les victimes de la traite, le centre de rétention pour migrants en situation irrégulière à Menoyia, ainsi que le centre d’accueil pour demandeurs d’asile de Kokkinotrimithia.

La délégation du GRETA a par ailleurs visité l’Administration centrale de la police, l’Unité d’enquête criminelle de Nicosie, et le poste de police de l’immigration à l’aéroport de Larnaca.

La visite a été effectuée par Mme Helga Gayer, Deuxième Vice-présidente du GRETA, et M. Rudolf Christoffersen, membre du GRETA, accompagnés de Mme Evgenia Giakoumopoulou du Secrétariat de la Convention.

À la suite de cette visite, le GRETA préparera un projet de rapport qui sera envoyé aux autorités chypriotes pour commentaires. Le GRETA adoptera ultérieurement un rapport final, qui sera publié en 2020.