Accueil
Violence
Convention européenne sur la violence
Comité permanent
Grands tournois
 
Dopage
Convention contre le dopage
Structures de travail
Actions prioritaires
Rapports sur les politiques nationales et liste des législations nationales
Engagements
Convention contre le dopage
Convention européenne sur la violence des spectateurs
Calendrier
Ressources
Dopage
Violence des spectateurs
Général (voir APES)
Partenaires
FAQ
Accès restreint
T-DO et T-RV
CAHAMA

Résolution sur la violence de spectateurs (89/3)

Les ministres européens responsables du Sport, réunis à Reykjavik à l'occasion de leur sixième conférence, du 30 mai au 1er juin 1989,

Constatent avec plaisir que quinze Etats membres sont Parties Contractantes à la Convention européenne sur la violence et les débordements de spectateurs lors de manifestations sportives et notamment de matches de football, et invitent instamment le plus grand nombre possible d'Etats qui ne l'ont pas encore fait à signer et/ou ratifier rapidement la Convention ;

Notent que les problèmes posés par la violence de spectateurs demeurent un grave sujet de préoccupation, surtout à l'issue de rencontres importantes, et que les pouvoirs publics comme les responsables sportifs, doivent rester vigilants et chercher à coopérer aussi étroitement que possible ;

Remercient le Comité permanent de la Convention européenne pour les travaux qu'il a entrepris et pour le rapport qu'il a présenté à cette conférence ;

Se félicitent, exception faite du comportement regrettable d'un petit nombre de supporters, des résultats positifs des efforts déployés par les organes responsables de la République fédérale d'Allemagne, par l'UEFA et par les autorités nationales responsables de l'organisation des championnats d'Europe de football en 1988 ;

Approuvent les principes directeurs élaborés par le Comité permanent concernant le contrôle de la vente des billets ;

Entérinent le rapport d'ensemble sur les mesures de lutte contre le hooliganisme établi par le Comité permanent à la demande des ministres du Sport lors de leur 13e réunion informelle à Athènes ;

Conviennent d'oeuvrer en faveur de la mise en place de contrôles et la prise de toutes mesures qui sont ou pourraient être jugées appropriées au niveau national, et de les porter à l'attention des organisations et autorités nationales compétentes ;

Considèrent que les points ci-après doivent être étudiés de manière plus approfondie en ce qu'ils méritent une attention particulière, et estiment que le Comité permanent serait l'instance la mieux indiquée pour assurer :

1. le maintien d'une coordination très suivie avec les organes chargés de la préparation de la Coupe du monde en 1990 et par les prochains championnats d'Europe de football en 1992, et l'examen attentif des problèmes posés par les spectateurs qui se déplacent ou séjournent dans un pays autre que le leur ;

2. l'analyse du comportement des spectateurs lors des Championnats d'Europe de football en 1988 et pendant les matches internationaux de la saison 1989-1990 ;

3. l'évaluation des projets d'ordre social, culturel et éducatif que les pays membres du CDDS ont réalisés aux fins d'arrêter des mesures pratiques de prévention à l'encontre des hooligans et des hooligans potentiels ;

4. l'intensification de la collaboration concrète avec le groupe de correspondants permanents sur le hooliganisme dans le football mis sur pied au sein de la Communauté européenne, en tenant compte de la nature et des responsabilités spécifiques mais aussi complémentaires des deux organisations ;

Chargent le Secrétaire Général de communiquer la présente résolution au Comité permanent.