Accueil
Violence
Convention européenne sur la violence
Comité permanent
Grands tournois
 
Dopage
Convention contre le dopage
Structures de travail
Actions prioritaires
Rapports sur les politiques nationales et liste des législations nationales
Engagements
Convention contre le dopage
Convention européenne sur la violence des spectateurs
Calendrier
Ressources
Dopage
Violence des spectateurs
Général (voir APES)
Partenaires
FAQ
Accès restreint
T-DO et T-RV
CAHAMA

Résolution relative à la prévention du racisme, de la xénophobie et de l'intolérance dans le sport (4/2000)

Les ministres européens responsables du sport, réunis à Bratislava les 30 et 31 mai 2000, à l’occasion de leur 9e Conférence :

Prenant note de la Déclaration adoptée par la Conférence européenne sur les dimensions sociales du football (Strasbourg, 22-23 novembre 1999) ;

Réaffirmant fermement leur engagement dans la défense des valeurs éthiques dans le sport et le rôle que le sport joue dans l’éducation pour le respect mutuel, la tolérance, l’esprit sportif, et contre la discrimination ;

Se félicitant du rôle grandissant du sport, en particulier du football, dans le développement des communautés, mais également préoccupés par les récentes explosions des comportements racistes lors des événements sportifs ;

Déterminés à apporter tous les soutiens possibles aux pays d’accueil et aux organisateurs de l’EURO 2000 pour empêcher l’explosion de la violence et des débordements des spectateurs lors du Championnat ;

S’engagent à prendre au niveau national toutes les mesures nécessaires destinées à prévenir et combattre efficacement les comportements racistes, xénophobes et intolérants dans tous les sports, en particulier ceux liés aux matches de football ;

Invitent le Comité des Ministres à demander au Comité pour le développement du sport (CDDS) et au Comité permanent de la Convention européenne sur la violence et les débordements de spectateurs lors de manifestations sportives et notamment de matches de football (T-RV) d'élaborer un projet de texte sur les mesures législatives, réglementaires, administratives, éducatives, judiciaires et policières pour supprimer les comportements et les propagandes racistes et xénophobes de toutes sortes, lors des événements sportifs. Ce texte devrait mettre en évidence les responsabilités respectives et communes qui incombent à la fois aux gouvernements et aux organisations non-gouvernementales (clubs sportifs, organisateurs de manifestations sportives, propriétaires de stade, etc.) pour combattre de tels comportements.