En 2021, le Groupe Pompidou célèbre son 50e anniversaire avec un programme ambitieux visant à placer les droits de l'homme au cœur des politiques en matière de drogues.

Depuis 50 ans, le Groupe Pompidou aide les décideurs politiques, les professionnels et les chercheurs à partager des informations et des expériences sur la consommation et le trafic de drogues.

Pour nous, cette année anniversaire est l'occasion de continuer à travailler ensemble à l’avenir avec nos États membres et nos partenaires.

Le Président du Groupe Pompidou détaille le programme de l'anniversaire dans sa déclaration du 4 janvier.

 

Évolution du Groupe Pompidou: 50 ans de réalisations

1971

CRÉATION DU GROUPE POMPIDOU

Groupe de coopération en matière de lutte contre l’abus et le trafic illicite de stupéfiants est un organe intergouvernemental créé en 1971 à l'initiative de Georges Pompidou, alors Président de la République française.

Lien vers la lettre.

A la suite de la lettre du Président Pompidou adressée aux Premiers ministres de Belgique, d'Allemagne, d'Italie, du Luxembourg, des Pays-Bas et du Royaume-Uni,  des experts se sont réunis pour préparer les premières réunions ministérielles, à Paris le 4 novembre 1971 et à Londres le 17 février 1972.

Jusqu'en 1979, le groupe a fonctionné sans statut officiel soutenu par les pays qui en assuraient la présidence : la France de 1971 à 1977 et la Suède de 1977 à 1979. Le groupe s'est développé comme une entité sui generis tout au long des années 1970, et trois autres pays (Danemark, Irlande et Suède) l'ont rejoint au cours de cette décennie.

1980

INTEGRATION DU GROUPE POMPIDOU AU CONSEIL DE L'EUROPE

En 1980, le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a adopté une résolution établissant un accord partiel en vue de l'intégration du Groupe Pompidou au Conseil de l'Europe.

Les représentants de onze États signataires – Belgique, Danemark, France, République fédérale d'Allemagne, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Suède, Turquie et Royaume-Uni – ont convenu des objectifs du Groupe Pompidou:

réaliser une étude multidisciplinaire concernant les problèmes d’abus et de trafic illicite de stupéfiants;
maintenir dans le cadre de cet accord partiel les méthodes de travail suivies jusqu'à présent par le groupe.

Link vers les résolutions.

Après son intégration au Conseil de l'Europe, le Groupe Pompidou a poursuivi son expansion et 8 autres pays l'ont rejoint : la Grèce (1981) ; la Norvège (1983) ; le Portugal (1985) ; la Suisse (1985) ; la Finlande (1987) ; l'Autriche (1988) ; Malte (1988) ; Chypre (1989). Ainsi, à la veille de la chute du mur de Berlin, le Groupe Pompidou réunissait ainsi la quasi-totalité des pays d'Europe occidentale.

1987

ÉTUDE MULTI-VILLES SUR L'ABUS DE DROGUES

En créant, en 1982, un groupe d'experts en épidémiologie des problèmes de drogues, le Groupe Pompidou a été un pionnier dans le développement de la recherche et de la surveillance des problèmes de drogues en Europe.

Le Groupe Pompidou a ensuite réalisé une étude épidémiologique comparative des indicateurs de toxicomanie dans sept villes européennes : Amsterdam, Dublin, Hambourg, Londres, Paris, Rome et Stockholm, dont les résultats ont été achevés à l'automne 1986 et publiés dans un rapport. L'objectif de cette étude comparative était de développer les indicateurs d'abus de drogues utilisés dans les différentes villes, de décrire plus clairement l'étendue du problème en tenant compte des différents contextes culturels et politiques et d'améliorer la compréhension et l'interprétation de ces données au sein du Groupe Pompidou.

1990

ÉLARGISSEMENT À L'EST

Au cours des années 1990, sept pays d'Europe de l'Est ont rejoint le Groupe Pompidou:

  • Hongrie (1990)
  • Pologne (1991)
  • République slovaque (1993)
  • République tchèque (1993)
  • Croatie (1997)
  • Estonie (1998)
  • Fédération russe (1999)

À la fin des années 1990, le Groupe Pompidou comptait 26 États membres.

1995

CRÉATION DU GROUPE AÉROPORTS

Afin d'assurer un contrôle plus efficace du trafic de drogue dans l'aviation générale, le Groupe Pompidou a créé le Groupe Aéroports. Ce dernier fournit régulièrement aux États membres les dernières informations sur le mode opératoire des trafiquants de drogue dans l'aviation civile et sur les mesures techniques nécessaires pour les neutraliser.

2004

LANCEMENT DU 1er PRIX EUROPÉEN DE LA PRÉVENTION DES DROGUES

Ce prix est décerné pour mettre en lumière des projets exceptionnels de prévention de la toxicomanie qui ont réussi à impliquer les jeunes dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de ces projets. Il vise à sensibiliser à l'importance d'une participation active des jeunes dans la lutte contre les dangers de la drogue et à la formation de communautés et de citoyens en meilleure santé dans toute l'Europe.

Les trois projets gagnants du dernier concours en 2018 étaient "Accept me in your village" (Bulgarie), "Workshop for Life" (Grèce) et "Responsible Youth' (Turquie). En reconnaissance de leur travail, les acteurs de ces projets ont reçu un trophée, un diplôme et un chèque lors de la 17e conférence ministérielle du Groupe Pompidou à Stavanger, en Norvège.

2006

CREATION DE MedNET: le réseau méditerranéen de coopération sur les drogues et les addictions

MedNET encourage la coopération, l'échange et le transfert mutuel de connaissances entre les pays des deux rives de la Méditerranée, tout en respectant les droits de l'homme et l'égalité des sexes. Parmi les réalisations de MedNET :

  • La législation sur les drogues évolue et des stratégies nationales de lutte contre la drogue sont en cours d'élaboration
  • L'accès aux soins de toutes les personnes qui consomment des drogues est amélioré grâce au traitement de substitution aux opiacés au Maroc, au Liban et en Algérie
  • La dimension de genre est progressivement intégrée dans la politique en matière de drogue, les besoins spécifiques des femmes étant pris en compte
  • La dimension des droits de l'homme de la politique en matière de drogue est en cours de discussion et un premier rapport sur les droits de l'homme et les personnes qui consomment des drogues dans 17 pays du réseau MedNET a été publié
  • Des diplômes d'addictologie ont été créés au Maroc et en Tunisie.

2007

CREATION DU RESEAU EXASS

EXASS Net est un réseau européen pour les professionnels qui répondent aux problèmes de drogue. Ce format unique a été l'un des premiers à partager des expériences et à fournir une assistance pour la coopération intersectorielle.

L'initiative de créer un tel réseau est venue de la présidence finlandaise de l'UE en 2006, qui a identifié le besoin d'une coopération renforcée entre les différents acteurs des secteurs de la répression, de la santé et du social dans la lutte contre les problèmes liés à la drogue. À la suite des recommandations formulées à l’issue de la conférence intitulée "Avancer ensemble", organisée à Turku en septembre 2006, la Présidence finlandaise de l'UE a suggéré la création d'un réseau européen de partenariat intersectoriel s'attaquant aux problèmes de drogues en première ligne.

2009

FORMATION DES CADRES 

La présidence polonaise du Groupe Pompidou a pris l'initiative de lancer la formation des cadres sur la politique des drogues en 2009. Le premier cours de formation ayant démarré en 2010, il est rapidement devenu une activité phare du Groupe Pompidou. Les cours annuels thématiques établissent un lien entre la politique, la recherche et la pratique afin de soutenir la gestion multidisciplinaire de la politique en matière de drogues. De cette manière, les cours de formation exécutive fournissent un savoir-faire et aident à développer des aptitudes et des compétences pour une élaboration, une gestion et une évaluation plus efficaces des politiques.

2010

PÉRIODE DE GRANDS BOULEVERSEMENTS

A partir de 2010, le Groupe Pompidou a connu une période de bouleversements. Sur fond de crise financière et de tensions politiques, cinq pays membres ont décidé de se retirer : Le Danemark, l'Allemagne, l'Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Au cours de l'année 2010, 6 pays ont rejoint le groupe : Macédoine du Nord (2011) ; Serbie (2011) ; République de Moldova (2012) ; Monténégro (2012); Bosnie-Herzégovine (2015) ; Monaco (2016).

Cette période a été caractérisée par une réduction importante des ressources financières et humaines du Groupe, ce qui a conduit à une révision majeure de son programme de travail. Les activités du Groupe Pompidou ont été recentrées sur l'importance de garantir le plein respect des droits de l'Homme dans l'adoption et la mise en œuvre des politiques en matière de drogues, conformément à la mission fondamentale du Conseil de l'Europe. Le Groupe a également pris l'initiative d'introduire une dimension de genre dans ses travaux.

2011

ADHESION DES ETATS NON EUROPEANS

Le recentrage du programme du travail et ces efforts ont permis de restaurer la pertinence et les activités du Groupe, comme en témoignent les adhésions successives et pour la première fois de pays non européens : Maroc( 2011), Israël (2013) et Mexique (2017).

2012

LANCEMENT DU PROGRAMME DROGUES EN PRISON

Le programme "Justice pénale et prisons" a obtenu des résultats tangibles dans de nombreux pays européens. En Géorgie, le Groupe Pompidou a élaboré une feuille de route pour l'introduction d'une loi sur les alternatives aux peines. En collaboration avec le département des institutions pénitentiaires du ministère de la justice moldave, le programme a permis de rénover des quartiers pénitentiaires qui accueilleront des communautés thérapeutiques. En Ukraine, il a introduit des outils de traitement et de prévention de la toxicomanie dans les prisons pour mineurs. Chaque pays a ses propres  besoins et défis spécifiques - et avec les partenaires sur place, le programme "Justice pénale et prison" développe des stratégies axées sur l'impact qui produisent déjà des améliorations.

2014

PUBLICATION SUR DES MARQUEURS DE POLITIQUES COHERENTES EN MATIERE DE SUBSTANCES PSYCHOACTIVES

Le Groupe Pompidou a élaboré une publication sur des marqueurs de politiques cohérentes en matière de substances psychoactives. Suite au mandat des ministres pour le programme de travail 2011-2014 du Groupe Pompidou lors de la Conférence ministérielle de novembre 2010, la plate-forme de recherche a été remplacée par des groupes d'experts liés à des sujets spécifiques. Des politiques cohérentes dans le domaine des substances psychoactives ont été sélectionnées comme l'un de ces thèmes et le groupe d'experts a donc été formé à la fin de 2010. En 2012-14, il s'est réuni quatre fois pour produire cette quatrième publication de la série.

Lien vers la publication (disponible uniquement en anglais). 

2016

DOCUMENTS D'ORIENTATION SUR LES DROITS DE L'HOMME ET COOPERATION AVEC LA SOCIETE CIVILE 

Interaction entre les gouvernements et la société civile

Le Groupe Pompidou a élaboré un ensemble de principes et de moyens qui visent à doter les décideurs, les responsables politiques et les organisations de la société civile de lignes directrices et d’outils pour élaborer des moyens pratiques et judicieux de coopération entre le gouvernement et la société civile dans le domaine de la politique en matière de drogues.

Lien vers le document d'orientation.

 

Politique en matière de drogues et droits de l’Homme

Le document sur la Politique en matière de drogues et droits de l’Homme en Europe présente un cadre large pour comprendre la place des droits de l'Homme dans l'élaboration, le suivi et l'évaluation des politiques en matière de drogues.

Lien vers le document d'information et la déclaration.

2017

SYSTEMES DE TRAITEMENT DES ADDICTIONS DANS LES PRISONS DE L'EUROPE DE L'EST ET DU SUD-EST

Le Groupe Pompidou a réalisé un projet de recherche sur les systèmes de traitement des addictions dans les prisons d'Europe de l'Est et du Sud-Est qui examine en détail la situation des consommateurs de drogues parmi les populations de justice pénale et les réponses correspondantes en matière de soins de santé dans neuf pays de l'Est et du Sud-Est de l’Europe. Elle a été menée entre 2013 et 2016 et constitue une première tentative de collecte de données pertinentes sur la consommation de drogues parmi les populations carcérales et les réponses associées dans les neuf pays concernés.

Lien vers la publication (disponible uniquement en anglais).

2018

LE LANCEMENT DU PROCESSUS DE RÉVISION STATUTAIRE

Le processus de révision statutaire a été lancé lors de la 17e conférence ministérielle à Stavanger les 27-28 novembre 2018. Lors de leur conférence ministérielle tenue à Stavanger en novembre 2018, les États membres du Groupe Pompidou ont décidé d'engager un processus de révision du mandat, du fonctionnement et des méthodes de travail du Groupe, afin de mieux refléter l'évolution actuelle de la politique en matière de drogue et les défis rencontrés aux niveaux national et international. Le suivi de cette décision fait partie intégrante du programme de travail 2019-2022 adopté par les ministres, qui ont élu le Portugal comme nouvelle présidence pour la période de quatre ans.

2019

LANCEMENT DE L'ACADEMIE INTERNATIONALE DE POLITIQUE DES DROGUES

Après 10 ans de succès dans le domaine de la formation, l’Académie internationale de politique des drogues a été créée par le Groupe Pompidou en 2019 en coopération avec l'Université de Malte et l'Université de Syracuse, aux États-Unis. L'Académie offre désormais la possibilité d'obtenir un certificat en gestion de la politique des drogues ainsi qu'un cours à temps plein menant à un diplôme en politique des drogues.

2020

ADHESION DE L'ARMENIE ET DE GEORGIE

L'Arménie et la Géorgie ont rejoint le Groupe Pompidou en 2020.

À la fin de cette décennie, le Groupe Pompidou a réunit 41 États membres.

2021

50ème ANNIVERSAIRE DU GROUPE POMPIDOU et ADOPTION DU STATUT REVISE

En 2021, le Groupe Pompidou fête les 50 ans de sa fondation avec un programme riche.

L'adoption d'une nouvelle résolution statutaire par le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe le 16 juin 2021 constitue une étape majeure qui marque le 50e anniversaire du Groupe.

L'extension du mandat du Groupe aux comportements de dépendance liés aux substances licites (telles que l'alcool ou le tabac) et aux nouvelles formes de dépendance (telles que les jeux d'argent et de hasard sur Internet), ainsi que l'accent mis sur les droits de l'homme, constituent une importante modification de fond du nouveau statut.

Pour mieux refléter à la fois son identité en tant qu'entité du Conseil de l'Europe et son mandat élargi, le Groupe changera son nom officiel en "Groupe de coopération internationale du Conseil de l’Europe sur les drogues et les addictions".

Cette décision constitue l'aboutissement d'un processus de révision statutaire qui a été lancé lors de la conférence ministérielle de Stavanger en novembre 2018. Il a donné lieu à des discussions approfondies entre les 41 États membres du Groupe Pompidou, ainsi qu'à de nombreuses consultations avec les principaux partenaires du Groupe, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du Conseil de l'Europe, y compris les principales organisations ou plateformes de la société civile.


Une nouvelle résolution statutaire

Avec son statut révisé, le Groupe Pompidou renforce sa pertinence et sa valeur ajoutée, ainsi que son attractivité pour s’élargir à de nouveaux Etats membres. Un premier pas important a été franchi avec l’adhésion de l’Ukraine, qui a été officiellement notifiée le 31 août 2021, sur la lancée de la visite du Secrétaire exécutif à Kiev les 12-13 juillet. Le Groupe Pompidou aura donc 42 Etats membres à compter du 1er janvier 2022, et il est à espérer que d’autres pays (membres ou non du Conseil de l’Europe) le rejoindront prochainement.

 

Événements de l'anniversaire

Afin de mettre en lumière les principales réalisations et contributions de certaines figures marquantes de l'histoire du Groupe Pompidou, un événement commémoratif sera organisé au Centre Pompidou à Paris le 28 octobre 2021, en parallèle de la cérémonie de remise du Prix européen de la prévention des drogues.

Autres événements prévus pour marquer le 50e anniversaire : 

  • Événement parallèle lors de la 64e session de la Commission des stupéfiants des Nations unies (Vienne, 12-16 avril) ;
  • Deuxième symposium européen sur les salles de consommation de drogues, qui se tiendra dans l'hémicycle du Conseil de l'Europe (Strasbourg, 1er juillet) ;
  • Le lancement du Cours exécutif sur la politique des drogues (Strasbourg, 24-27 août)
  • Événement de clôture du 50e anniversaire « Évolution des politiques relatives au cannabis : expériences et leçons tirées » (Lisbonne, 15 décembre).

Annonce importante

Une exposition itinérante, une publication et une vidéo sur l'histoire et les réalisations du Groupe Pompidou sont également en cours de préparation et seront présentées pendant l'année. Nous vous tiendrons informés !


Pour des mises à jour régulières, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Plus d'informations sur les événements clés de l'anniversaire et sur les réalisations et l'impact du Groupe Pompidou sont disponibles sur les plateformes de réseaux sociaux du Groupe Pompidou (# HumanRights50PG).