L’univers carcéral est un environnement présentant un grand nombre de risques – à la fois pour les détenus et le personnel. Les consommateurs de drogues injectables sont particulièrement exposés à divers risques pour la santé : surdose, infections par abcès des sites d’injection et transmission par le sang de maladies telles que l'hépatite C ou le VIH. Limiter la propagation des maladies transmissibles dans les prisons bénéficie autant aux prisonniers qu’à la société dans son ensemble et réduit les coûts sur le système de santé d’un pays. Par conséquent, les experts en matière des politiques de drogues du monde entier recommandent de développer des services de traitement de la toxicomanie, des interventions de réduction des risques et des politiques de justice pénale qui soutiennent des alternatives à l’emprisonnement pour les usagers de drogues ayant des problèmes avec la justice. En Europe, le Programme « Justice pénale et prisons » du Groupe Pompidou aide les gouvernements à élaborer des politiques de justice pénale fondées sur des données concrètes et des systèmes complets de traitement de la toxicomanie en prison.

 

Une approche intégrée pour les droits de l’Homme et la santé

Le Groupe Pompidou assure un transfert durable de connaissances et une approche intégrée basée sur une science de pointe. Intégré à cette organisation et cet échange mutuel, le Programme « Justice pénale et prisons » est étroitement lié à d’autres domaines d’activités du Groupe Pompidou tels que la prévention, le traitement et l’application des lois. Ses actions se concentrent sur trois domaines principaux : le développement et l’amélioration des cadres juridiques nationaux (politiques), l’amélioration des compétences professionnelles (pratiques) ainsi que des connaissances (recherche) des partenaires et des acteurs nationaux.

 

Recherche

Politique

Pratique

 

GÉNÉRATION DES CONNAISSANCES :

Aider à comprendre le phénomène des drogues et les effets des politiques en matière de drogue

 

RECOMMANDATIONS:

Traduire les résultats des études en recommandations qui reflètent les réalités de nos sociétés

 

DIFFUSION :

Montrer aux partenaires et aux intervenants ce qui fonctionne avant l'élaboration des politiques drogues

 

COOPÉRATION:

Consulter les partenaires, les organisations de la société civile

et les responsables politiques nationaux

 

ÉLABORATION DES POLITIQUES :

Fournir aux gouvernements une expertise européenne en matière de politiques drogues reposant sur des observations

 

MISE EN ŒUVRE :

Soutenir, suivre et évaluer la mise en œuvre des politiques

 

MISE À L’ESSAI :

Introduire et mettre en œuvre de nouvelles approches innovantes dans le système de justice pénale

 

FORMER LES EXPERTS :

Accroître les connaissances et les compétences

du personnel de la justice pénale grâce à des formations et des ateliers

 

SOUTIEN :

Soutenir le travail des professionnels pour suivre l'impact des formations

         

Pour en savoir plus >>

 

Traitement de la toxicomanie dans le système de justice pénale

Les différents projets du Programme « Justice pénale et prisons » aident les gouvernements dans leur élaboration de stratégies de traitement de la toxicomanie et de réinsertion sociale des détenus usagers de drogues, afin de réduire les risques de rechutes et de récidives. Un système de traitement de l’usage problématique de drogues, efficace et axé sur les personnes, devrait comprendre un traitement pharmacologiquement assisté, comme le traitement par agonistes aux opiacés, la réduction des risques et les approches par abstinence telles que les communautés thérapeutiques. Le traitement par agonistes est un outil efficace et important dans la lutte contre le VIH et l'hépatite C et peut aider les consommateurs de stupéfiants dépendants aux opiacés à stopper, ou tout au moins réduire, leur utilisation de drogues illicites. D’autre part, les traitements par abstinence aident les consommateurs de stupéfiants qui ne sont pas dépendants aux opiacés et qui souhaiteraient mettre un terme, ou réduire, leur consommation de stupéfiants. Il est essentiel de comprendre que les services de traitement de la toxicomanie sont particulièrement efficaces lorsqu’ils sont intégrés au système de santé et de protection sociale. La promotion des soins ininterrompus permettrait de maintenir les efforts de traitement de la toxicomanie et garantirait des soins continus aux personnes qui entrent et sortent de prison. Le Programme aide les gouvernements à élaborer des politiques et des mesures de réhabilitation comme alternatives aux condamnations et aux peines d’emprisonnement pour traiter, éduquer ou réintégrer les toxicomanes.

Pour en savoir plus >> (Interview « Des résultats tangibles en Europe » en anglais)

 

Les projets sur site

Le Programme « Justice pénale et prisons » a obtenu des résultats concrets dans de nombreux pays européens. En Géorgie, le Groupe Pompidou a élaboré une feuille de route en coopération avec le gouvernement afin d’introduire une loi sur les peines de substitution. En collaboration avec le Département des institutions pénitentiaires du Ministère moldave de la Justice, le Programme a réaménagé des quartiers pénitentiaires qui accueilleront des communautés thérapeutiques. En Ukraine, le Programme a introduit des outils de traitement et de prévention de la toxicomanie dans les prisons pour mineurs. Chaque pays a des besoins et des défis particuliers - et en collaboration avec les partenaires sur place, le Programme « Justice pénale et prisons » développe des stratégies axées sur les résultats qui ont déjà permis d’obtenir des améliorations.

Pour en savoir plus >> (Histoire « Fait en Moldavie » en anglais)

https://www.coe.int/coe-2014-theme/images/spacer.png 

Documentation du projet [anglais uniquement]

Améliorer les systèmes de traitement de la toxicomanie dans les prisons (2016-2018)

Réponse de la justice pénale pour les détenus toxicomanes - Programme conjoint du Conseil de l’Europe et de la Commission Européenne (2015-2017)

Soutien aux services de traitement de la toxicomanie dans les prisons - Extension des meilleures pratiques en Europe dans orientale et dans la région des Balkans (2013-2017)

Prévenir le trafic de stupéfiants et les abus dans les prisons – Extension des meilleures pratiques en Europe dans orientale et dans la région des Balkans (2012-2013)

 

Archives >>